Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 07:30

Bonjour, bonjour,
allez, on ne change pas une équipe qui gagne. C'est la thématique de l'été (particulièrement ensoleillé cette année !!!)
Portons aujourd'hui notre attention sur le monde animal. Allons-y crescendo : du plus amical au plus dangereux.

Ca ne casse pas trois pattes à un canard :

Ca n'a rien d'extraordinaire, de remarquable.

Cette expression récente utilise le verbe "casser" au sens de "avoir un effet retentissant".
Trois pattes pour un canard, c'est impossible. Autant dire que si vous parvenez néanmoins à lui casser ses trois fameuses pattes, vous aurez accompli quelque chose d'extraordinaire.
Ne pas casser les trois pattes d'un canard, c'est donc être comme tout le monde ou d'une extrême banalité.
Aïe, j'espère que cette explication vaudra au moins deux pattes et la moitié d'une troisième !!!

Poser un lapin :

Faire attendre quelqu'un en n'allant pas au rendez-vous fixé.

Depuis longtemps, le terme "lapin" est associé à la resquille, aux opérations faites en douce ou à la gratuité indue, par défaut de paiement.
En 1880, coller un lapin ou poser un lapin, c'était ne pas rétribuer les faveurs d'une fille de petite vertu.
Cette idée de resquille ou de manquement à ses engagements fit adopter l'expression par les étudiants pour signifier ne pas venir à un rendez-vous.

Etre un ours mal léché :

Fuir la société, être grossier, mal élevé.

Cette expression, datant du XVIIIe siècle, désignait un homme au physique ou un comportement grossier, puisqu'il était connu à l'époque, que le bébé ours, né informe, était façonné par sa mère qui le léchait abondamment.
Et l'ours étant un animal solitaire, celui qui fuit la société l'est aussi.

Larmes de crocodile :

Larmes feintes destinées à émouvoir et tromper l'entourage.
Cette expression est très ancienne car elle trouve son origine en Egypte pendant l'Antiquité.
Elle vient d'une légende qui disait que les crocodiles du Nil attiraient leurs proies en gémissant à fendre l'âme des naïfs qui passaient à proximité et venaient s'enquérir, un peu trop près, de ce qui pouvait provoquer de tels pleurs.
Ils sont malins, ces crocos, non ?!?

Voilà pour aujourd'hui. En espérant que cette incursion dans l'univers des animaux vous aura plu, je vous donne rendez-vous prochainement.
Bonne journée.

Soyez heureux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ag86 31/07/2009 22:10

Le canard, le lapin, l'ours et le crocodile, voilà un beau titre de fable !

Un jour, maître canard, se rendant à la ville,
Le voyant sangloter, demande au croc ...

Excuse-moi, je me suis laissé emporté par mon imagination tant tes intéressantes définitions m'agitent les neurones !

Pour redevenir sérieux, j'ai appris beaucoup de choses, et je t'en remercie.
Salut Antoni. Amitiés. Alain

Corn-Flakes 31/07/2009 21:47

Comme d'habitude, j'approuve. Et oui, je perds ma pertinence au fil des commentaires. Ce sont des choses qui arrivent.