Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 07:00

 

challenge-stephen-king.jpg

 

4ème de couv' :

A Little Tall, on ne sait toujours pas exactement ce qui s'est passé il y a trente ans, et si l'accident qui, le jour de l'éclipse, a coûté la vie au mari de Dolores Claiborne était vraiment un accident...

Aujourd'hui, la vieille dame indigne est à nouveau soupçonnée : la riche et sénile Véra Donovan, dont elle est la gouvernante depuis des décennies, vient d'être découverte morte dans sa demeure.

Seule témoin et seule héritière, Dolores fait figure de coupable idéale. Elle n'a désormais plus le choix : elle doit passer aux aveux. Raconter les étranges phobies qui habitaient sa maîtresse, se souvenir de l'horreur qu'elle a vécu il y a trente ans. Dire toute la vérité : une vérité terrifiante.

 

 

 

Mon avis :

324 pages.

Roman publié en 1993 et adapté au cinéma en 1995.

Une fois n'est pas coutume, je vais annoncer quelque chose immédiatement : je ne suis pas tout à fait d'accord avec la 4ème de couv' proposé par amazon.fr (et oui, dans l'édition que j'ai choisi, il n'y avait pas de résumé du livre !!!)

En effet, l'on n'apprend qu'à la fin que Dolores Claiborne est l'unique héritière de Véra Donovan.

 

J'ai vraiment aimé ce livre. Pourquoi ? Stephen King, une fois de plus, nous prend à contre-pied dans la mesure où ce livre sait être captivant sans que son auteur n'ait eu besoin d'aller piocher dans ses ingrédients favoris : fantastique, suspense, monstres...


J'ai d'emblée apprécié cette vieille dame que l'on décrit facilement comme la personne la plus vile de son île. Dès les premières pages, nous connaissons la vérité sur son passé. Si bien que l'entretien qui sera mené dans les locaux de la police, c'est elle et elle-seule qui va l'orienter. A ce propos, SK a réussi le tour de force de se passer d'une personne essentielle dans la littérature : le narrateur. Dolores Claiborne parle sans discontinuer pendant les deux ou trois heures de l'entretien.

Il n'y a, de fait, qu'un chapitre. Cela peut paraître long ainsi et pourtant, les pages défilent très facilement.


Dolores raconte tout, sans faux-semblant, sans pudeur également : la rencontre avec son mari ; la lente déchéance d'un homme qui la bat parce qu'à cette époque, n'est un homme que celui qui asservit sa femme et maintient un climat de terreur permanent dans son foyer ; le jour de l'éclipse qui coïncide avec la disparition de Joe Saint-George ; ses relations avec Vera Donovan, sa patronne acariâtre.

 

En définitive, ce livre est le récit d'une chronique bien ordinaire que le destin a rendu extraordinaire. Un seul conseil : ne passez pas à côté, il donne à réfléchir sur bien des sentiments.


J'ai, ici, envie de citer un passage du texte où il est question de mensonge et de sincérité, qui m'a interpelé :


"L'ennui, quand on est innocent, c'est qu'on est plus ou moins coincé par la vérité."


Je crois que cette phrase prend tout son sens quand on referme le livre et que l'on connaît l'histoire de cette vieille dame.

 

 

Vous avez vu ? Encore cette impeccable Kathy Bates pour camper le rôle principal. Je n'ai pas vu ce film. Néanmoins, je ne suis pas persuadé qu'il respecte intégralement l'intrigue de Stephen King.

 

 

 

Ma note : 4 / 5.


Ce roman a été lu dans le cadre d'une lecture commune du CHALLENGE STEPHEN KING, organisé par Neph

Cette dernière y a participé, à l'instar de Mystix et Cacahuète.


Ce livre est le 21ème lu depuis le début de l'année et le 5ème dans le cadre du challenge.


Partager cet article

Repost 0
Published by ANTONI - dans Stephen King
commenter cet article

commentaires

Angie 30/05/2010 18:50


Bonjour,
Comme je te l'avais dit précédemment, j'avais aussi beaucoup aimé ce roman par contre, quant à l'adaptation, toujours le soucis du respect du livre!! La prestation de Kathy Bates est parfaite mais
l'histoire a subi beaucoup de modifications et j'avoue que cela me dérange toujours un peu!!
a bientôt et bonne soirée!


ANTONI 30/05/2010 21:05



Sans avoir vu le film, je rejoins ton avis car d'autres lecteurs-cinéphiles m'ont confié leur regret face au manque de fidélité au livre.


Et j'aime beaucoup Kathy Bates...


A bientôt Angie.


Bonne soirée.



Philippe D 27/05/2010 06:05


Je l'ai lu il y a longtemps et je n'ai pas reconnu St. King dans cette oeuvre. J'ai vu le film également mais il ne m'en reste qu'un vague souvenir.


ANTONI 28/05/2010 09:10



Dolores Claiborne est très différent des autres ouvrages de SK puisqu'il n'a pas recours au fantastique. Il joue davantage sur l'émotion dans cet opus.


Merci de ton passage et à bientôt.


Bonne journée.



Céline 25/05/2010 23:00


Un autre Stephen King que je ne connais pas, je viens de finir la lecture de Blaze que je te conseille si tu ne l'a pas lu ;)


ANTONI 26/05/2010 06:56



Bien noté, Céline. Merci du conseil.


A bientôt et bonne journée.



Cacahuète 25/05/2010 09:48


C'est un peu grâce à toi que j'ai lu ce livre car c'est par toi que j'ai appris qu'il y avait une lecture commune dessus ! et je suis bien contente d'avoir franchi le pas pour le lire ! un
excellent King, qui est décidément un grand Maître !
un King à lire !


ANTONI 25/05/2010 11:25



Content de te l'avoir rappelé "indirectement". J'ai adoré également. Je vais voir ton article de ce pas...



C.Kiminou 24/05/2010 10:25


A vrai dire Antoni, le film m'a amené au livre, je suis une inconditionnelle de S.K au cinéma en tout cas. Dans le cas de Dolores Claiborne, j'ai aimé l''écriture simple qui glisse mais le film
garde ma préférence, mais ce n'est pas très objective...évidemment.

Bon lundi de Pentecôte

Caroline


ANTONI 24/05/2010 14:56



N'ayant pas vu le film, je ne peux pas me prononcer. Pour autant, je suis désolé que les scénaristes aient donné un rôle aussi important à Jennifer Jason Leigh. Je n'ai évidemment rien contre
cette actrice mais dans le livre, Selena, la fille de Dolores, n'est qu'un personnage parmi d'autres.


Bon lundi de Pentecôte, Caroline, et à bientôt, j'espère.


Amicalement,