Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 14:00

 

Faute-de-preuves.jpg

 

4ème de couv' :

Wendy, célèbre journaliste dans une émission de télé-réalité, piège en direct des prédateurs sexuels. Quand elle coince Dan Mercer, tous les faits accablent cet assistant social responsable d'adolescentes en difficulté. Pire encore, il est même soupçonné de meurtre.

Pourtant, Wendy le sent, quelque chose cloche. Et si elle s'était trompée ? Si Dan était innocent ? Elle décide alors de mener sa propre enquête. Peu à peu, ses investigations l'entraînent dans le passé de Dan, à l'université de Princeton, lorsqu'il partageait sa chambre avec quatre copains inséparables...

Secrets du passé, disparitions, complots machiavéliques, manipulations sur le Net : Wendy n'aurait jamais pu imaginer tout ce qu'elle s'apprête à découvrir. Mais elle est allée trop loin. Bientôt, le danger rôde et se rapproche, inexorablement... 

 

 

Mon avis :

439 pages.

Ce livre est sorti en avant-première en septembre 2010 chez France Loisirs et c'est ma charmante épouse qui a décidé de me l'offrir. Grand bien lui a pris ! C'est du très bon Coben.

 

Une fois n'est pas coutume, le héros d'Harlan Coben est une héroïne. Wendy Tynes est une charmante journaliste télé spécialisée des chroniques judiciaires. Femme de tempérament, son émission est tellement suivie qu'elle use de toute son influence pour faire arrêter Dan Mercer, un homme suspecté de pédophilie. Celui-ci sera jugé puis relaxé, faute de preuves...

Et c'est finalement là que tout commence pour Wendy. Ayant pris une part prépondérante dans l'arrestation de Mercer, elle commence à avoir des doutes lorsque ce dernier lui donne rendez-vous à l'écart de la ville. Ainsi, l'homme voulait lui parler mais n'en aura jamais l'occasion : il est assassiné sous les yeux de Wendy. Les forces de police et les avocats classent rapidement l'affaire, le meurtrier présumé ayant été supprimé. Mais il n'y a pas de corps et trop d'indices remettent en cause la thèse officielle. Que s'est-il donc passé lors d'une soirée à l'université de Princeton ? Quel lien mystérieux réunit les cinq colocataires ?

 

Harlan Coben est décidément un maître dans l'art du suspense policier. Le lecteur élabore au fil des pages une théorie que l'auteur se plaît à démonter dans le déroulement de l'intrigue. Bien évidemment, je ne vous annoncerai rien qui puisse mettre à mal l'intensité dramatique (qui va crescendo !) de ce roman mais, si l'on apprend tout à la fin, l'on est tout de même surpris car même quand on croit tout savoir, on découvre encore quelque chose. Simplement prodigieux !

 

Ce livre se lit à la vitesse de la lumière. Je ne suis pas forcément un lecteur très rapide mais, en moyenne, je lisais une page à la minute. Pour cette raison, que les lecteurs hésitants ne soient pas effrayés par ces quelques 439 pages, elles vont glisser sous leurs doigts !

 

Si vous n'avez encore jamais lu Harlan Coben, vous pouvez avantageusement débuter par Faute de preuves, il vous donnera, à coup sûr, envie de prolonger l'aventure.

 

En définitive, ce livre est, à mes yeux, une grande réussite.

 

 

Si vous voulez aller faire un petit tour sur le site officiel d'Harlan Coben, cliquez ICI.

 

Et passez vite chez Prof et Vonnette pour connaître leur avis... Et si vous voulez connaître l'avis d'Isa, une fan d'Harlan, ne vous privez pas non plus !!! 

 

Ma note : 4.5 / 5

 

Ce livre, troisième roman lu d'Harlan Coben, après Ne le dis à personne et Une chance de trop..., est le 29ème lu depuis le début de l'année. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTONI - dans Harlan Coben
commenter cet article

commentaires

Christine 05/09/2011 18:37


Bonjour,

Petit passage pour vous informer que le Bolitar n° 10 est enfin sorti en français, mais pour l'instant uniquement en exclusivité chez France Loisirs, sous le titre SOUS HAUTE TENSION.

Je n'ai, bien entendu, pas résisté, et me suis précipitée dans une boutique France Loisirs pour l'acheter.

Quelques heures plus tard, il était déja (dsl pour l'accent du "a", la touche de mon clavier est capricieuse en ce moment) lu.

Une fois de plus, c'est du très bon Coben et comme d'habitude, il se lit d'une traite.

De plus, je peux vous préciser (sans rien dévoilé puisqu'une recherche sur le Net permet de le confirmer) qu'on découvre ici le neveu de Myron, qui donnera lieu a ses propres aventures, dont une
sortira en septembre aux Etats-Unis (donc en anglais).

Celui-ci s'intitulera : SHELTER - A Mickey Bolitar Novel.

Voila pour les nouvelles.

Bonne lecture (que vous lisiez ou non du Coben)


Christine


Philippe D 22/07/2011 06:42


Je n'avais pas encore lu celui-ci, c'est chose faite. tu as raison, c'est un très bon Coben. J'ai eu beaucoup de mal à le lâcher.
Bon vendredi et bon weekend.


ANTONI 22/07/2011 06:47



Salut l'ami. Je l'avais bien aimé celui-là. Et j'ai hâte de terminer ma lecture en cours pour t'en dire des nouvelles : il est excellent !!! Sincèrement...



Christine 25/02/2011 03:33


Bonjour,

Je n'étais pas venue depuis mon premier (et dernier) passage.

Concernant, le roman "Faute de preuves", à peine était-il reçu qu'il était déjà lu.

J'ai passé une nuit blanche pour ne pas avoir à le lâcher.

Bref, comme tous les Coben que j'ai lu (c'est à dire, tous à 2-3 près), je l'ai dévoré.

Ceci dit, c'est vrai que même si personne ne précisait qu'il s'agissait d'un Coben, les habitués de ses livres le devineraient tout de suite.

Je peux comprendre ceux qui sont déçus par l'histoire.

Il est vrai que, finalement, d'un livre à l'autre, le fond est plus ou moins le même. Du coup, pour peu qu'on en ait déjà lu plusieurs, les "ficelles" de l'intrigue deviennent aussi grosses que des
câbles (bon d'accord j'exagère un peu mais pas tant que çà).

La preuve, pour "faute de preuves" justement, la fin ne m'a pas surprise outre mesure. En fait, j'y avais même songé dès le début (pas du livre, mais de la scène de la caravane avec Dan) (je n'en
dirais pas plus pour ne rien dévoiler à ceux qui ne l'auraient pas encore lu).

Cette similitude dans les intrigues est encore plus vraie avec la série des Bolitar. C'est sûrement pourquoi, ce sont les moins appréciés.

Et pourtant, à y regarder de plus près tous les livres de Coben sont bâtis sur les mêmes bases, comme d'ailleurs la majorité des romans à suspens (enlèvements, disparitions, meurtres...).

Personnellement, ce que j'aime le plus dans cette série, ce sont les personnages. Que ce soit le "héros", Myron Bolitar, oh combien imparfait et faillible contrairement à beaucoup de ses semblables
(je parle des héros), les personnages secondaires, tels ses acolytes : Win, Esperanza, Big Cindy (hauts en couleur et plutôt hors normes) et les "méchants" généralement très stéréotypés (types
bodybuildés à mort et possédant le Q.I. d'une moule, ou bien, petits roquets sadiques et hargneux).

Ce que je regrette, dans cette série, c'est le peu d'intérêt des "victimes", pas assez développées. ça donne l'impression qu'elles sont là uniquement parce qu'il en faut.

Voilà, c'est comme ça que je fonctionne, pour qu'un livre m'intéresse, il faut que je m'attache aux personnages (c'est aussi le cas pour les films et les séries).

Si je n'éprouve rien pour les acteurs d'une histoire, celle-ci peut être aussi passionnante qu'elle le veut pour les autres, elle n'aura aucun intérêt pour moi.

Chacun ses préférences, elles ne sont pas les mêmes pour tout le monde... Et heureusement d'ailleurs.

Bon pour terminer ce message, je vous informe (pour ceux qui sont fans et qui ne sont pas au courant) qu'un Bolitar # 10, intitulé Live Wire, va sortir aux Etats-Unis fin mars (c'est bien pour ceux
qui pratiquent l'anglais).

Pour les autres (comme moi par exemple), je crains malheureusement qu'il ne faille attendre septembre/octobre.

Bye à tous


ANTONI 25/02/2011 11:32



Salut Christine. Merci pour cette fine analyse et les informations concernant le dernier opus signé Coben. Je n'ai encore lu aucun Coben dans lequel intervient Myron Bolitar. Cela viendra car
l'étau se resserre (!) mais pour l'instant, j'en ai d'autres à lire.


A très bientôt. Bonne journée.



Leiloona 18/02/2011 08:10


Je viens de le finir : pour moi c'est son meilleur ! ;)


ANTONI 24/02/2011 10:10



Un grand merci Leiloona car je ne suis pas loin de penser la même chose (je n'en ai pas lu beaucoup, ce sera mon petit bémol !!!)


D'autres critiques sont moins positives. Je l'ai particulièrement apprécié, pour ma part. On sera au moins deux, comme ça.


Bonne journée et à bientôt.



Sharon 17/02/2011 18:51


Bonjour Antoni
Pour ma part, j'ai lu ce roman d'une traite (j'ai mis trois heures à le lire) mais, après coup (cest à dire le lendemain de ma lecture), certains faits m'ont gené dans l'intrigue. J'ai un peu
l'impression de lire toujours les mêmes intrigues (j'ai lu une dizaine de romans d'Harlan Coben, dont deux en anglais).
A bientôt


ANTONI 01/03/2011 10:45



Salut Sharon, je n'en ai pas lu autant que toi. Pour ma part, j'ai bien aimé celui-ci. Je ne connais pas encore la série des Myron Bolitar. A bientôt.