Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 21:00

 

  Hygiene de l'assassin

 

4ème de couv' :

Prétextat Tach, prix Nobel de littérature, n'a plus que deux mois à vivre. Des journalistes du monde entier sollicitent des interviews de l'écrivain, que sa misanthropie tient reclus depuis des années. Quatre seulement vont le rencontrer, dont il se jouera selon une dialectique où la mauvaise foi et la logique se télescopent. La cinquième lui tiendra tête, il se prendra au jeu.

Si ce roman est presque entièrement dialogué, c'est qu'aucune forme ne s'apparente autant à la torture. Les échanges, de simples interviews, virent peu à peu à l'interrogatoire, à un duel sans merci. Dans ce premier roman d'une extraordinaire intensité, Amélie Nothomb manie la cruauté, le cynisme et l'ambiguïté avec un talent accompli. 

 

Mon avis :

222 pages.

Je dois vous dire pour commencer que j'avais un a priori plutôt défavorable pour l'auteur avant d'entamer cette première lecture. Je ne sais ce que cela donnera pour les autres mais je me suis vraiment bien amusé en parcourant ces quelques pages.

Le personnage de Prétextat Tach est monstrueusement attachant.

Imaginez un peu : prenez le côté acariâtre de Tatie Danielle, le côté brillamment intelligent et perfide d'un Hannibal Lecter (en occultant le goût pour la chair humaine : ouf !) et une surcharge pondérale à faire passer Obélix pour une crevette ; saupoudrez avec une bonne dose de froid cynisme, secouez le tout énergiquement et vous obtenez... Prétextat Tach.

Le vieil homme, égocentrique, maniant aussi bien l'arrogance que la plume qui lui valut le prix Nobel de littérature, fait valser ses intervieweurs et les renvoie à leurs chères études, en moyenne, en moins de six pages. L'homme déteste les hommes, exècre les femmes au plus haut point et abhorre l'image que lui renvoie son miroir. (Lui-même se définit comme "un tas de saindoux").

Le quatrième journaliste s'avère être une femme, ce qui va considérablement le déstabiliser, surtout quand l'on sait que Nina n'est pas facile à impresssionner ni même à décontenancer. Celle-ci va avancer une théorie confrontant le célèbre écrivain à un passé particulièrement embarrassant. Sur le reculoir, mis en difficulté, l'homme, mourant, lui dévoilera le terrible secret qui l'a isolé du reste du monde pendant plus de soixante ans.

La fin du roman dénote un peu de l'humour subversif rencontré dans la première moitié du livre, c'est un peu perturbant mais il nous fallait tout de même glisser tranquillement vers le dénouement.

 

J'ai particulièrement apprécié que l'essentiel de l'intrigue soit basée sur des dialogues réunissant au maximum deux personnes. Il n'y a donc pas de fioritures, l'auteur privilégiant l'action à la description.

En définitive, Hygiène de l'assassin est plutôt une bonne découverte. Je ne sais pas ce que vaut les autres romans signés Nothomb mais celui-ci ne m'a pas découragé, bien au contraire.

 

Comme souvent, je vous propose d'autres avis afin de vous faire une opinion plus précise encore : Iluze, Jayce, Lylou, Pauline, Yumiko et Archessia

 

Ce roman a fait l'objet d'une libre adaptation cinématographique en 1999 signée François Ruggieri, avec Jean Yanne et Barbara Schulz dans les rôles principaux. Je ne l'ai pas vu mais j'imagine combien Jean Yanne avait dû s'épanouir dans ce rôle !!!

  

 

 

 

Ma note : 4 / 5.

 

Ce roman est le 36ème lu depuis le début de l'année.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ariane 28/02/2011 23:41


Allo! Est-ce que quelqun pourrait me dire pourquoi pretextat tach considere l adolescence comme une calamite svp


ANTONI 01/03/2011 10:37



A mon sens, il refoule une partie de sa vie _ celle durant laquelle il a connu l'amour de sa vie _ car elle est synonyme de souffrance...



Luna 31/01/2011 16:35


J'adore cette auteur, non que j'ai lu tous ses livres, mais je la suit depuis quelques années et ce, avec beaucoup de plaisir !
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur son dernier livre "Une Forme de Vie" sur mon blog...


J'aime beaucoup ta chronique, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


ANTONI 31/01/2011 21:06



Merci Luna, je vais aller voir ton article. En plus, je la connais assez mal donc, je vais forcément apprendre en m'attardant chez toi !



Mélanie 09/01/2011 11:38


Eh oui, il faut trouver du temps pour avancer dans la lecture de ton manuscrit ET dans ta lecture en cours ;)


Mélanie 05/01/2011 18:13


Alors là par contre le seigneur des anneaux ça ne m'a jamais tentée du touut, je n'ai même pas vu les films... mais bon un jour, peut-être :)


ANTONI 08/01/2011 15:32



Pour ma part, sans être un grand fan, j'ai bien aimé cette saga. En films, cela reste du grand spectacle. Mais pas de là à lire les livres. Un jour, peut-être, comme tu le dis si bien.


Bon week-end Mélanie et à très vite.


J'avance sur ma relecture de manuscrit et plus près de nous, j'avance également dans ma lecture en cours...



Mélanie 05/01/2011 13:48


Salut Antoni,
pour Harry Potter, en fait j'avais vu le film au moment de sa sortie il y a de nombreuses années, ca ne m'avait pas vraiment plu :/ et il y a quelques temps, va savoir pourquoi, j'ai eu envie de
m'intéresser aux livres de la saga, et je me suis rendu compte que j'avais perdu beaucoup de temps car j'adooore :) Mais en général, c'est vrai que je n'aime pas trop lire un livre après avoir vu
le film, mais si je trouve l'histoire vraiment bonne, je m'attaque quand même à la lecture, bien que le fait de connaître la fin gâche un peu tout ça c'est sur :/


ANTONI 05/01/2011 16:32



Tu as bien résumé mon sentiment. Et puis, Harry Potter ne me tente pas vraiment. J'aime bien le côté fantastique d'une histoire mais pas le débordement de surnaturel. C'est pour quoi je n'ai pas
lu non plus _ notamment _ le seigneur des anneaux. Les films sont excellents mais c'est dur de lire une histoire que tu connais déjà...