Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 21:06

 

 

4ème de couv' :

Ces téléphones portables avec fonctions photo et vidéo, Matt n'en voulait pas. Mais l'enthousiasme d'Olivia a emporté ses dernières réticences. Pour filmer le bébé qui va bientôt arriver, a-t-elle dit. Trois jours plus tard, un message de son épouse, en voyage d'affaires à Boston. Sur l'écran, un film de 15 secondes. La vue volée d'une chambre d'hôtel. Un inconnu allongé sur un lit en galante compagnie. Un coup de poing dans l'estomac. Cette femme, c'est Olivia.

 

 

 

Mon avis :

537 pages. Roman publié en 2005.

Et me revoici à travers une lecture signée Harlan Coben, le dernier d'une longue série de livres prêtés par notre amie Véro. J'en profiterai évidemment pour lui témoigner ma gratitude pour ce "prêt longue durée". Je n'avais pas spécialement été emballé par les derniers romans lus de cet auteur. Autant là, c'est davantage une bonne surprise. Ce n'est pas l'un de ces romans les plus connus ; il ne met d'ailleurs pas en scène son fameux agent sportif Myron Bolitar. Nous y retrouvons, en revanche, l'un de ses personnages secondaires récurrents en la personne de l'inspecteur Loren Muse.

 

Le début de l'intrigue prête à sourire : jugez-en plutôt par vous même. Loren Muse est appelée par mère Katherine, directrice du lycée pour jeunes filles St Margaret, lycée fréquenté dans le passé par Loren la rebelle ! Mère Katherine souhaiterait faire la lumière sur le décès de soeur Mary Rose, survenue dans la nuit. Quelle stupéfaction lorsque l'on apprend à l'autopsie que si la victime est décédée par strangulation, elle renfermait en ses seins des implants mammaires !!!   Enfer et damnation.

 

Il n'y a pas de bon roman chez Harlan Coben sans plusieurs histoires entremêlées. Cet opus ne déroge pas à la règle car l'on fait la connaissance de Matt Hunter, un ex-prisonnier réinséré qui se reconstruit auprès de sa femme Olivia, laquelle est récemment tombée enceinte. Matt a tué un camarade au lycée, suite à une altercation qui a dégénéré, entraînant la mort de Stephen Mc Grath sans intention de la donner. Stephen vient, aujourd'hui encore, hanter les nuits de son assassin. Désireux de profiter de la grossesse avant tout puis de leur progéniture, le couple Hunter fait l'acquisition de nouveaux portables avec appareil photo intégré. Tout semble aller pour le mieux jusqu'au moment où Matt reçoit un mail puis une étrange vidéo depuis le portable d'Olivia, partie en déplacement. Sur la vidéo passe furtivement un homme nu, noir de cheveux dans sa chambre d'hôtel. Il rejoint son lit où l'attend une femme, en tenue légère et avec une perruque blond platine. Aucun doute dans l'esprit de Matt : il s'agit d'Olivia...

 

 

 

Le temps des questions :

Que se passe-t-il ? Le doute est-il permis, en toute honnêteté ? Olivia est-elle la femme que Matt a toujours aimée ? Après tout, s'ils se sont aimés au sortir de l'adolescence, ils n'ont vécu leur romance que l'espace de deux jours lors d'une virée à Vegas ? Que sait-il de son passé ? Qui diable est ce Max Darrow, qui a tenté d'entrer en contact avec Olivia, par l'intermédiaire de Marsha Hunter, la belle-soeur de Matt ? Et puis, que doit-on penser lorsqu'au fil des chapitres, on apprend outre la mort de Max Darrow, celle du mystérieux homme nu sur la vidéo ? Quelqu'un voudrait-il, par ces meurtres, s'en prendre à Matt ? Et se peut-il que les deux histoires soient liées quand on sait que Loren Muse enquête du côté de la maison de Marsha Hunter ? Qui était soeur Mary Rose ? A-t-elle eu une vie avant d'intégrer le lycée St Margaret ?

 

Vous ne tirerez de réponses à toutes ces interrogations qu'en parcourant les pages de ce thriller plutôt efficace...

 

Sans dévoiler le dénouement _ ce qui n'aurait aucun intérêt et serait tout bonnement ridicule de ma part _ je dois avouer que je n'ai pas été particulièrement surpris par celui-ci et regrette même un petit peu le sacro-saint happy end à l'Américaine.  Ces petits bémols mis à part, il n'en demeure pas moins que vous passerez probablement un excellent moment sur la plage ou ailleurs en vous emparant de ce livre. 

 

Retrouvez l'ensemble de mes chroniques de livres signées Harlan Coben dans la rubrique du même nom sur ce blog.

 

Et si vous voulez avoir un regard différent sur cette lecture, je vous propose d'aller voir ce qu'en ont pensé d'autres lecteurs sur la toile : Luna, Véro (mais ce n'est pas elle qui m'a prêté ce livre !!!). 

 

Ma note : 4 / 5.

 

 

Ce roman est le 20ème livre lu depuis le début de l'année.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTONI - dans Harlan Coben
commenter cet article

commentaires

Véronique D 30/07/2013 21:43

La partie "en dur" (html dur) fonctionne, c'est donc un pb de la base de données du blog, mais impossible de lire les infos ni de modifier le codage des accès, je ne peux pas lire leur page, le
logiciel basse vision ne fonctionne pas chez eux

ANTONI 30/07/2013 21:58



Hé bien, bon courage ! J'espère que cela va vite revenir pour toi, alors ! Tu me renverras ton lien quand cela re-fonctionnera de manière optimale. Bonne soirée et à bientôt.


PS : je pense sortir mon récap' ce soir car je pars en congé demain puis grand départ pour une quinzaine dans les Landes (sans internet !!!)



Véronique D 30/07/2013 21:40

Moi non plus, pas d'accès depuis 20h ce soir, pb de l'hébergeur sans doute, avec mes problèmes visuels, je ne peux pas m'en occuper ni lire les infos chez lui...

Véronique D 23/07/2013 10:11

Je viens aussi d'en lire un de Coben, sans laisser d'adresse, dont tu as parlé il y a qq mois... Il faut que je rédige mon avis...
Et un livre de plus pour le défi anglais... Le rêve le plus doux de Doris Lessing
http://vdujardin.com/blog/lessing-doris-reve-plus-doux/
Bonne journée

ANTONI 30/07/2013 21:34



Véro, véro, véro !!!!  Que se passe-t-il ? Je ne peux pas accéder à ton blog ??? Je suis en pleine angoisse,
là ! Tu peux me tenir au courant car je ne peux pas prendre en compte ton livre signé Doris Lessing.


Merci.



Sharon 22/07/2013 21:49

J'ai fait une très longue pause dans la lecture des romans d'Harlan Coben. Je passe donc....

ANTONI 30/07/2013 21:30



Celui-ci est plutôt de bonne facture.