Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 20:00

 

 

 

L'Accusé

 

 

 

Quatrième de couv' :

Ce matin de décembre 1982, la jeune Debbie Carter gît, étranglée et violée, au pied de son lit défait. La nouvelle pétrifie la petite ville d'Ada, perdue au coeur de l'Oklahoma. Bientôt la fièvre s'empare des services de police, jusqu'au délire. Comment expliquer de Glen Gore, dernière personne à avoir vu la victime vivante, n'ait pas été soupçonné ?   Pire : comment accorder du crédit à sa seule version des faits ?

Un innocent, Ron Williamson, va pâtir de ces grossières erreurs. Certes, son profil ne plaide pas en sa faveur : ancienne gloire locale du baseball, alccolique, dragueur invétéré et dépressif chronique, il fait un coupable idéal. Mais les charges sont minces. Faux témoignages, interrogatoires musclés, acharnement : le calvaire de Williamson durera douze ans avant qu'il ne soit arraché de justesse au couloir de la mort...


Mon avis :

420 pages. Roman publié en 2007.

Ce premier roman lu de John Grisham est basé sur une histoire vraie. Est-ce par souci d'authenticité que la lecture en a été particulièrement pénible ? Je l'ignore. En effet, je ne saurais dire combien l'intrigue compte de personnages mais à un moment donné, j'ai eu l'impression de consulter les pages blanches d'un annuaire sans toutefois tomber sur un seul numéro. Forcément, on s'y perd même si le fil conducteur demeure quelque peu visible.

Doit-on s'attarder sur le passé d'avocat de l'auteur ? Non, car l'ambiance qui règne dans un tribunal est suffisamment décrite dans l'Accusé (the Innocent man, en VO) pour s'en rendre compte par soi-même.

En définitive, je dirais que c'est dommage car l'histoire prend une autre dimension lors des cents dernières pages. Les pages sont enfin dévorées. Le dénouement semble convenu, sorte de happy-end à l'Américaine mais une fois encore, difficile d'imaginer une version différente de la réalité.


Je n'avais encore jamais lu de John Grisham (La firme, L'affaire Pélican, Le client, entre autres romans adaptés au cinéma) mais j'ai tout de même l'impression que l'intéressé, après un travail titanesque d'investigation, s'est "contenté" de nous livrer un récit de journaliste. Je vous l'accorde, le jugement est sévère car il y a vraiment eu du boulot et en cela, je lui tire mon chapeau.

Grisham dépeint notamment l'enfer du couloir de la Mort (on est pas loin de Midnight Express) où il ne fait pas bon être innocent. Vous attendez votre heure, vous n'êtes pas mort, vous n'êtes pas vivant, vous vous débattez au milieu en perdant tout, de votre personnalité à votre dignité.

Se sachant innocent, Ron Williamson avait déclaré :

"J'espère n'aller ni au ciel ni en enfer. J'aimerais, quand mon heure sonnera, m'endormir pour ne plus me réveiller et ne plus faire de cauchemars."


Pour autant, je trouve l'exercice de "scénariser" un fait divers réel périlleux car, par définition, on est vite cloisonné par la réalité.

 

 

Ma note : 2 / 5

 

Je ne le recommanderai pas plus que cela. Pour les fans de

Grisham et les amateurs de procès à sensation...

 

 

Ce livre est le vingt-troisième lu depuis le début de l'année.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gemma 11/08/2011 05:55


J'ai 20 Grisham à lire dont ce livre-ci. J'espère que je réussirai à passer au travers car d'habitude, je l'aime bien cet auteur.


Marie 23/06/2010 07:58


Les thrillers où on s'ennuie un peu pendant le premier tiers du livre me font toujours un peu peur. J'ai tendance à décrocher avant le démarrage intéressant !


ANTONI 23/06/2010 10:31



Quoi qu'il arrive, je termine le livre que j'ai commencé. C'est vrai que celui-ci ne m'a pas plus emballé que cela. Mais bon, il y a du bon Grisham. Donc, je retenterai ma chance !!!


Bonne journée à toi.


Amicalement,



Mélusine 21/06/2010 17:07


Bonsoir,
Pareil pour moi quand il y a trop de personnages ça m'est difficile et puis il a l'air assez dur comme livre quand même...
J'ai vu ta lecture du moment ! j'ai passé un bon moment avec "La fille de papier", j'espère que toi aussi :-)


ANTONI 22/06/2010 12:28



Très agréablement surpris pour le moment ! Je rédigerai un article prochainement et comme à mon habitude, dorénavant, j'ajouterai ton article en lien.


Bon après-midi à toi.


Amitiés.



Philippe D 20/06/2010 20:52


Bon, on ne sera à nouveau pas d'accord. Moi, j'aime Grisham même si ses bouquins ne sont pas tous faciles à lire.
J'en ai lu 17 mais pas celui-ci donc difficile de juger. Mes préférés : L'héritage et L'idéaliste.


ANTONI 21/06/2010 08:25



Salut Philippe. Attention : je n'ai pas écrit que je n'avais pas du tout aimé. J'avance simplement que l'intrigue commence réellement que dans les cents dernières pages.


Rapporter un fait réel n'est pas chose aisée. Cette lecture ne m'a pas découragé de relire du Grisham par la suite.


Bonne journée à toi et merci pour tes conseils de lecture.


Amicalement,



emiLie 16/06/2010 17:42


Encore rien lu de cet auteur pourtant très connu mais je ne suis pas sure d'être tentée.


ANTONI 17/06/2010 09:36



Salut EmiLie, je te comprends et ce n'est pas forcément en lisant mon article que tu changeras d'avis !!!  


Bonne journée et à bientôt.