Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 22:45




"Bonjour, c'est à qui le tour ?
- A moi, merci. Quelques secondes plus tard dans le cabinet du docteur.
- Je vous demande pardon ?
- Euh... non, rien. L'habitude...!
- Que puis-je pour vous ?
- Je n'en peux plus, docteur. Je suis au bord de la dépression.
- Bien. Voulez-vous vous installer sur le divan ?
- Pourquoi pas ?... Je ne sais par où Diable commencer.
- Disons que vous avez fait le premier pas en venant jusqu'ici. Amorcez le second en vous dévoilant un tant soit peu.
- Pffiou. En vérité, j'ai un regard sur toute chose, je commente, je surveille, j'épie les gens impunément. Il faut toujours que je décrive leurs gestes ou tente de décrypter leurs modes de pensée. Je me mêle de tout et tous ces gens ne sont rien sans mes interventions.

" Ce cabinet est un repaire de détraqués."

- Continuez.
- Vous voyez, là, je vous sens perplexe, par exemple.
- Vous vous méprenez. Continuez, je vous en prie.
- Je suis un artiste, à mon sens. Sans moi, rien ne serait pareil.
- Réjouissons-nous : vous n'avez, de toute évidence, pas perdu la confiance qui vous habite.
- Je suis sérieux. J'ai énormément de responsabilités vis-à-vis de mes employeurs. Réduisez-moi au silence et je mettrai en péril l'équilibre de l'Institution que je défends.
- Je ne vois pas tellement où se situe votre problème. C'est plutôt gratifiant... Vous êtes reconnus dans votre travail.
- C'est exact mais c'est énormément de pression sur les épaules d'un seul homme. Je voudrais pouvoir souffler, de temps à autre. Mais c'est impossible. Je vais même être dans l'obligation de prendre congé. Mes absences ne peuvent se prolonger dans le temps. Elles sont une menace.

"Troubles de la personnalité, en plus. Ce sujet est plus intéressant qu'il n'y paraissait à la base."

...Je sais ce que vous pensez mais je n'ai plus le temps.
- Attendez une minute ! Promettez-moi de revenir, au moins. Nous avons tant à partager... Je vous laisse entre les mains de ma secrétaire."

(...)

"Angela ?
- Oui ?
- Le client qui est parti en trombe il n'y a pas cinq minutes, il s'est arrêté à votre bureau ?
- Absolument.
- Quel était son nom ?
- Euh, c'est-à-dire, il n'a pas de nom !
- Comment ? ... Qu'est-ce que vous me chantez là ?
- Je ne suis pas un rossignol, docteur. Ce monsieur a pris un rendez-vous avec le même pseudonyme que celui qu'il m'avait donné lors de son premier passage aujourd'hui.
- Etonnant ! Et quel est-il...?
- Le narrateur !"

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTONI - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Sandy 08/11/2009 22:48


MDR, et avec une camisole, ça donne quoi?


ag86 05/11/2009 07:41


Salut Antoni,
Quelle superbe chute ! J'avais d'abord pensé au syndrome de la mouche du coche, puis je me suis dit que ce patient se prenait sans doute pour Dieu Lui-même, mais le narrateur ! C'est une belle
trouvaille. Il est vrai que le malheureux, étant omniscient, n'a pas droit à l'erreur. Sa responsabilité est totale.
Enfin, si j'étais lui, histoire de se soulager un peu et de prendre de la distance, j'en parlerais à l'Auteur ...
Amitiés et bonne journée.
Alain


ANTONI 05/11/2009 12:45


Salut Alain, tu sais bien que nous ne pouvons intervenir en tentant de dialoguer avec l'Auteur... sous peine d'être interné pour dédoublement de la personnalité !
Mais je te promets d'y réfléchir sérieusement.
Bonne journée.
Amitiés.


Renard 05/11/2009 02:43


J'aime bien ce texte... il est intéressant de voir ce pauvre travailleur se sentir indispensable, sollicité, et qui veut à tout prix remplir son contrat même s'il est au bord de la dépression...


ANTONI 05/11/2009 12:47


Il est vrai qu'il est extrêmement sollicité et c'est le seul personnage récurrent dans tous les livres existants. Ne pas faire appel à lui serait audacieux et... ennuyeux ! Le repos n'est pas pour
demain.
Bonne journée Renard.
Amitiés.


Lee Rony 04/11/2009 20:11


J'ai dû le croiser dans l'escalier...

Bonne soirée


ANTONI 05/11/2009 12:43


Je suis persuadé que, même dans sa course folle, il en a profité pour te détailler de la tête aux pieds !!!
Bonne journée Lee.
Amitiés.