Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 11:00

Bonjour à toutes et à tous,
Vous avez toutes et tous entendu au moins une fois la voix de madame Ayssène-Céheffe, pour un peu que vous vous soyez déplacés jusqu'à la gare la plus proche. Mais vous êtes-vous imaginés quel pouvait être son quotidien ? Pour ma part, je me suis essayé au décryptage de ses habitudes.
Comme il est délicat de retranscrire par écrit les formulations orales toutes personnelles de cette charmante dame, je précéderai d'une astérisque les termes sur lesquels vous devrez moduler votre timbre de voix. Allez, c'est parti !



" *Cuisine ! Vous êtes arrivés à *Cuisine ! Terminus de ce train. La compagnie des wagons-lits vous remercie et vous souhaite une bonne journée."

Très lentement, madame Ayssène-Céheffe ausculte les placards en quête d'un petit-déjeûner conséquent : "Humm, pas très fourni le buffet de la gare."

" *Voie 1, le *train de Thomas entre en gare contre l'autorité. Veuillez vous éloigner de la bordure du couloir..."

"Bonjour, mon chéri, tu as bien dormi ?
- Pfft, soupira l'adolescent. Qu'est-ce qu'il y a à manger ? Avant d'ajouter : au fait, j'ai pas fait ma couchette."
Sans un mot, madame Ayssène-Céheffe se porta à la chambre de son fils pour en revenir immédiatement !
"Non, mais tu as vu ta chambre, il va en falloir un paquet de temps pour tout remettre en état pour le prochain départ.
- Bah tiens, tu fais bien d'en parler... On a discuté entre plusieurs pauses avec les camarades. On est tous d'accord pour dire qu'on ne touche pas assez d'argent de poche. Donc, on revendique cinq euro de plus par semaine. Faute de quoi, les voies et les trains ne seront plus entretenus. Et devant le mutisme de sa mère : ... Et on veut pouvoir jouer une heure de plus à la console chaque soir.
- Tu n'y penses pas, je suis pieds et poings liés. Vu la conjoncture actuelle... On vient de rénover une voie de garage, tu comprends que ça ne mène nulle part.

" *Voie 2, voie 2. Le train à destination de *Bureau de Papa va partir. Attention à la fermeture des portes. Attention au départ."

"Mon coeur... Mon coeur, s'étrangla-t-elle.
- Voilà, voilà, j'arrive ! soupira le père de famille en faisant son apparition dans la cuisine.
- Dépêche-toi, ils ne rigolent pas avec les horaires.
- Euh... Tu plaisantes, là ?
- Tiens, voilà ton billet ; pense à le composter.
- Oui, oui. Alors, voyons cela _ il s'empare du billet _ ... voiture 17, normal, c'est l'emplacement du parking souterrain... côté fenêtre... non fumeur... NON FUMEUR ??? Ca va pas, non ?
- Je vais parfaitement bien. Un conseil, ne joue pas avec le contrôleur.
- Mais puisque je suis tout seul ?
- Ne discute plus... Dis, ton fils a entamé une épreuve de force..."

"Par suite d'un mouvement syndical, le train à destination de *bureau de Papa, départ prévu à *7 H 58, *voie 2, partira à *8 H 04."

"Tu vois, qu'est-ce que je disais ?
- Bah, donne-lui ce qu'il veut sinon ça va durer des semaines. Dans l'histoire, les victimes sont toujours les mêmes... Bon, c'est pas le tout, j'y vais... A ce soir. Et alors qu'il allait fermer la porte : tiens, ton téléphone sonne...
- Maman, tu peux éviter de diffuser cette musique à la c... à chaque fois que tu parles ?
- Thomas, je t'en prie. Elle est très bien cette musique et puis, je n'ai pas le choix alors garde tes remarques pour toi... Allo ? Ah, bonjour ma fille... Oui, je suis en retard. Les cheminots en grève, tu sais bien. Je contacte le service d'entretien-voitures et je te rejoins. Je sais que tu as payé et que tu n'aimes pas perdre ton temps... Ne t'en fais pas. Tu peux même être sûre d'une chose, car je m'y engage : mon retard n'excèdera pas... 29 minutes !!!"

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTONI - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Sandy 14/11/2009 23:02


merci pour cette tranche de vie savoureuse et bien vue, c'est une sacrée Madame que celle-là!!! ;-)


ruth13 03/11/2009 19:26


un texte qui ne manque pas d'humour et de bon sens... bonne soirée...


Renard 01/11/2009 21:09


J'ai souri... pauvre Madame Ayssène Céheffe... elle doit jongler en permanence.
C'est que tu arriverais presque à nous la rendre sympathique..
Merci pour ce texte Antoni, bonne semaine à toi


nat 01/11/2009 20:06


j'adore ce que tu as écrit, c'est une histoire très jolie racontée
bonne soirée et continue comme ça
bises


ag86 01/11/2009 16:36


Salut Antoni,
On critique, on critique tant qu'on ne connaît pas ... Maintenant que grâce à toi je suis entré dans l'intimité de cette brave dame, je suis comme transformé, rempli de tendresse et de compassion à
son égard !
Avant, je me laissais volontiers aller à la décrier. Je m'en veux aujourd'hui. C'était pure inconséquence. J'étais sur la mauvaise voie. Maintenant je vais la défendre, et gare à ses détracteurs
!
Merci de ta verve que je reconnais bien là, cher Antoni !
Je te souhaite une bonne soirée.Avec mes amitiés.
Alain