Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 12:28

 

4ème de couv' :

    Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, vient de se marier. Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l'Hudson River quand il est soudainement agressé. Une douleur fulgurante lui transperce le dos, il s'effondre dans une mare de sang. Andrew reprend connaissance le 9 mai 2012… Deux mois plus tôt, deux mois avant son mariage. À compter de cette minute, il a soixante jours pour découvrir son assassin, soixante jours pour déjouer le destin.

De New York à Buenos Aires, il est précipité dans un engrenage vertigineux. Une course contre la montre, entre suspense et passion, jusqu'au dénouement… à couper le souffle.

 

 

Mon avis :

422 pages. Roman publié le 29 mars 2012.

Ma femme, adorable (évidemment, c'est ma femme !!!) m'a gentiment offert ce livre le jour de sa sortie. Je me suis donc rué dessus.

Alors, je n'ai pas encore lu toute l'oeuvre de Marc Lévy (vous pourrez vous en rendre compte ci-après) mais je dois avouer que ce livre est sensiblement différent des autres dans la mesure où l'auteur a bien ancré son histoire dans... l'Histoire, en proposant une intrigue sur fond de dictature argentine. Pour ma part, c'est un pan de... l'Histoire que je méconnaissais. Je n'ai pas encore lu Les enfants de la liberté et je sais qu'il fait référence à son passé mais pour Si c'était à refaire, j'ai estimé qu'il avait fait preuve d'inventivité dans ses réflexions.


La quatrième de couverture est assez bien construite car elle résume bien le livre : un homme, journaliste, se fait assassiner en plein coeur de New-York et se réveille deux mois plus tôt ! Dès lors, il n'aura de cesse de démasquer son assassin avant le jour de sa mort.

 

L'idée de départ est excellente, du moins j'y adhère totalement.

 

Et si, dans la vie normalement bien agencée d'un homme ordinaire, ce dernier s'apercevait qu'il pouvait avoir un certain nombre d'ennemis, susceptible de commettre le geste ultime à son encontre ? Alors, qui a fait le coup ?


- Valérie, un ancien flirt sans conséquence de l'adolescence qui revient dans sa vie ; ils décident rapidement de se marier et la veille du mariage, il lui avoue qu'il est tombé amoureux d'une brune plantureuse rencontrée dans un bar lors de son enterrement de vie de garçon.

- Cette même brune plantureuse qu'il voit partir à bord d'un 4X4 au détour d'une rue. Il se l'imaginera également lors d'un cauchemar dans lequel il la voit lui asséner le coup fatal.

- Freddy Olson, l'un de ses collègues journalistes du New York Times, bien moins doué que lui et qui n'a plus pondu depuis des mois le moindre texte susceptible d'être publié ?

- Madame Capetta, une mère brisée après que son mari ait rendu à ses véritables parents l'enfant qu'ils avaient adoptée. Andrew Stilman avait, dans l'un de ses papiers, mis à jour ce trafic ignoble qui avait cours en Chine.

- L'un des hommes de main d'Ortiz, un ancien pilote d'avions, chargé d'acheminer dans les années 70 les opposants au pouvoir assuré lors de la dictature argentine au large avant de les balancer dans les eaux profondes de l'océan.

 

Vous le voyez, la liste des suspects est conséquente.

 

Andrew Stilman va rapidement se rendre compte en revivant les mois de mai et juin 2012 qu'il parvient à modifier le passé, en fonction des événements et des décisions qu'il va prendre. Il part une nouvelle fois en Argentine et enquête du côté de Buenos Aires. pour dénoncer les exactions de la dictature. Son but ? Localiser un certain Ortega qu'il soupçonne d'être le général Ortiz.

 

La partie en Argentine est assez longue (trop ?) si bien que la fin est précipitée, pour ne pas écrire baclée. En effet, on apprend tout dans les dix dernières pages et, si cela permet de ménager le suspense, j'avoue que c'était quelque peu alambiqué (je ne peux pas tout dévoiler, malheureusement) et on se prend même à rêver qu'il y ait une suite car à la page 422, on est pas loin de l'eau de boudin ! Le jugement est certes un peu sévère mais les liens qui unissent certains protagonistes se révèlent être pour le moins surprenants.

 

Ceci dit, pour tous les inconditionnels des écrits de Marc Lévy, que ceux-ci se réjouissent : ils trouveront dans cet opus tous les ingrédients qui font son succès (humour, intrigue complexe, soupçon de surnaturel...)

Je souligne le terme humour car j'estime que c'est un véritable point fort chez cet auteur.

 

 

 

Une petite vidéo qui vous permettra un peu plus de vous plonger dans l'histoire de ce livre...

 

Envie de découvrir d'autres avis ? Je vous en prie, c'est par ici : Valérie:) (je crois pouvoir écrire que nous sommes en phase dans nos critiques respectives !!!), Livresetpassions, Laura (qui a adoré), Mélusine (qui offre ici un excellent résumé du roman), Osdarg (article très étoffé).

 

Ma note : 3.25 / 5.

 

Retrouvez mes critiques des livres de Marc Lévy sur ce blog.

 

1. Et si c'était vrai

2. Où es-tu ?

3. Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites

4. Sept jours pour une éternité

5. Vous revoir

6. Le voleur d'ombres

 

Ce roman, parcouru dans le cadre du challenge NEW-YORK EN LITTERATURE, organisé par Emily, est le 10ème livre lu depuis le début de l'année.

 

 

Site officiel de Marc Lévy

Partager cet article

Repost 0
Published by ANTONI - dans Marc Lévy
commenter cet article

commentaires

Philippe D 17/05/2012 13:32

Je viens de lire l'avis de Mélusine, le tien est nettement moins bon. J'ai lu ce matin un billet tout à fait négatif dans une revue.
De toute façon je me ferai ma propre opinion car je compte bien le lire, dans un an, lorsqu'il sera sorti en poche.
Bonne fin de journée.

Valérie:) 07/05/2012 18:39

Je suis d'accord avec toi concernant l'idée de départ, ainsi que pour le passage sur l'Argentine, qui pour moi est trop long et trop "gore".

Emily 02/05/2012 22:42

Bonsoir Antoni, j'espère que tu vas bien ?
Je crois que je passerai mon chemin pour ce livre-là...Il ne me dit vraiment rien.
Bonne soirée

ANTONI 03/05/2012 12:26



Je te comprends


A bientôt.



Mélusine 21/04/2012 11:01

Je l'ai eu le 18 pour mon anniversaire ! de même que le dernier Musso alors je ne lis pas ta chronique....j'attends ;-)

ag86 21/04/2012 09:20

J'ai lu plusieurs ouvrages de Marc Lévy et j'ai aimé, mon épouse également. Celui-ci devrait lui plaire. Une idée de cadeau pour elle, mais chut ! je compte sur ta discrétion ! Amitiés souriantes.
Alain

ANTONI 21/04/2012 21:11



Promis, je ne dirai rien à Yveline...