Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 22:20

 

 

Bonsoir à toutes et à tous,

me voici de retour parmi vous afin de vous parler une nouvelle fois de mon dernier roman. La version "broché" de REVERS DE FORTUNE est désormais disponible sur amazon.fr.

Je vous invite, si vous le souhaitez, à vous rendre sur le lien ajouté ci-dessous pour obtenir tous les détails :

 

REVERS DE FORTUNE

 

BookCoverPreview

 

Il s'agit ici du même lien que pour la version numérique. Pour toute éventuelle commande en format papier, il vous suffit de cliquer sur le mot "broché" et, instantanément, vous vous retrouvez à la tête de 150 exemplaires de mon roman.

Euh... non, en fait, amazon.fr vous proposera de l'acquérir contre la modique somme de 9.14 €.  

Merci d'en parler autour de vous afin de créer le buzz et de m'apporter un peu de visibilité sur la toile ! 

Rejoignez-moi également sur facebook.

 

Merci beaucoup et à bientôt.

Repost 0
Published by ANTONI - dans Mes projets
commenter cet article
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 21:56

 

Challenge anglais

 

Bonjour à toutes et à tous,

je sais : je suis affreusement en retard ce mois-ci et je m'en excuse auprès de vous. Il est plus que temps de consulter l'état de vos lectures consacrées aux auteurs britanniques. Je ne me suis pas montré présent ces derniers temps, que ce soit sur la blogosphère ou à travers ce challenge que j'organise. En effet, le mois de mars a vu la sortie en édition numérique de mon second roman : REVERS DE FORTUNE. C'est un travail de longue haleine qui n'est pas entièrement terminé car je peaufine les ultimes réglages précédant la mise en vente de ce même roman, cette fois-ci, en format papier.

A ce propos, je vous propose, un peu en avance, de découvrir la future couverture de ce roman. Je vous en reparlerai très vite, dès lors qu'il sera en ligne...


BookCoverPreview.jpg

 Vous me direz, éventuellement, ce que vous en pensez... En attendant la parution de mon "petit", je vous invite à me rejoindre dès maintenant sur facebook. Il vous suffit, pour ce faire, de cliquer sur le logo ci-dessous :

 

N'hésitez pas à me contacter par message si votre pseudo ne vous identifie pas clairement sur fb... 

 

B

Ken Bruen - Sur ta tombe : Sharon

C

Jonathan Coe - Le miroir brisé : Anne

D

Joseph Delaney - I am Grimalkin : Sharon

Joseph Delaney - Le sang de l'épouvanteur (tome X) : SharonSyl

Joseph Delaney - Les sorcières de l'épouvanteur : Frankie

F

Ian Fleming - James Bond contre Docteur No : Sharon

Susan Fletcher - The Silver Dark Sea : MrsB

Dawn French - Cette chère Sylvia : Anne

H

Anthony Horowitz - L'île du Crâne : Sharon

Anthony Horowitz - Maudit Graal : Sharon

J

Rachel Joyce - Deux secondes de trop : Anne

L

Andrew Lane - L'ombre de la mort : Sharon

M

Daphné du Maurier - La maison sur le rivage : Lilas

R

Ruth Rendell - L'arbousier : Véronique D

Chris Riddell - Hugo Lachance : Sharon

U

Arthur Upfield - Le retour du Broussard : Sharon

 

Et voilà, c'en est fini des lectures de Mars... Le challenge prend gentiment son rythme de croisière après avoir manqué le naufrage en février ! 

Revenons, si vous le voulez bien, à une habitude prise au cours de l'édition 2013 du challenge GSTL, en l'occurrence, la mise en lumière d'un blog à travers l'une des chroniques du mois écoulé, commentée ici. 

And this month, the winner iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis :

 

ANNE

 

 

Comme toujours, un petit clic sur le prénom ou la photo de l'une des couvertures de livres chroniqués ce mois-ci vous propulse instantanément sur la page d'accueil de l'heureux(se) élu(e). Bonne visite chez Anne !

 

Consultons à présent vos décomptes personnels :

 

Dix livres lus :

Sharon,

Trois livres lus :

Anne, Frankie, Lilas

Deux livres lus :

Véronique D

Un livre lu :

MrsB, Syl

Zéro livre lu :

Antoni, Brad Pitt, Franck Dubosc, Manuel Valls, Jennifer Lawrence, Zinédine Zidane, Shakira, Nelson Monfort

Zéro livre d'images lu :

Franck Ribéry

 

Allez, je vous abandonne déjà. Je vous ai suffisamment fait patienter ce mois-ci... 


 

See U next time...

Repost 0
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 15:00

 

 

REVERS DE FORTUNE

 

Bonjour à toutes et à tous,

je vous en avais parlé régulièrement ces derniers mois ; aujourd'hui, c'est officiel : mon nouveau roman, REVERS DE FORTUNE est en ligne sur internet !  

Vous trouverez le lien en cliquant

ICI

 

C'est une nouvelle page qui se tourne. A moi, à présent, d'en écrire une nouvelle.

Je vous propose de découvrir ci-dessous la quatrième de couverture :


4ème de couverture :

Pierre Mazerat-Déligney est une ordure. Comme l’on en fait encore peu aujourd’hui. Sans les moyens de ses très hautes prétentions, l’individu survit dans un sordide studio parisien. Bafouant l’ordre et la morale, Pierre se retrouve subitement à la tête d’une fortune estimée à quinze millions d’euros. Mais alors qu’il s’épanouit enfin dans sa nouvelle vie, le sort va irrémédiablement s’acharner contre lui, jalonnant son parcours de tragiques et mystérieuses disparitions... Poursuivi par le Mauvais Œil, il oublie qu’il ne fait que récolter ce qu’il a toujours semé. 
De Paris à Los Angeles, en passant par la Croatie et la French Riviera, suivez les pérégrinations d’un être abject et sournois, en proie au plus machiavélique des adversaires de la Création...

 

Vous l'aurez découvert en consultant le site amazon, le prix de ce livre est de

2.68 €. Ce prix est MODIQUE et c'est une volonté délibérée de ma part. En effet, mon but est de proposer mon roman à un lectorat le plus large possible. C'est désormais dans ce cadre que vous intervenez (si vous le souhaitez, cela va de soi !!! ).

J'ai besoin de faire le buzz autour de mon roman pour le faire entrer dans la lumière. Aussi, je vous prierai de bien vouloir en parler autour de vous. Tous les moyens seront bons (bouche-à-oreille, réseaux sociaux, envoi du lien, forums littéraires, forums divers, etc.). 

En complément de ces différents articles, je vais très prochainement créer une page Facebook, dédié à ce livre.

Si vous prenez la décision d'acquérir ce roman, je serai naturellement très intéressé de recueillir vos impressions de lecture, lesquelles orienteront les futurs choix d'autres lecteurs potentiels. On revient ici à ce fameux bouche-à-oreille...

REVERS DE FORTUNE est disponible, via le site Amazon, dans le monde entier. Ce qui sous-entend que même les expatriés français peuvent se le procurer, qu'ils vivent en Patagonie, en Sibérie, en Australie voire dans un village reculé en Asie (pour ce faire, il leur suffit d'avoir une connexion internet ! ).

 

Je profite de cet article sur mon blog pour m'adresser aux lecteurs qui privilégient une lecture dite "traditionnelle" en édition papier. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous procurer REVERS DE FORTUNE sous ce format préférentiel. C'est juste un petit peu plus cher (8 ou 9 euros, il me semble !). Malgré tout, cela reste bien moins onéreux que par le circuit des maisons d'édition que nous connaissons toutes et tous.

 

Par ailleurs, j'ai la faiblesse (pas la prétention, la faiblesse !) de penser que ce livre est très accessible ; ce n'est pas un pavé car l'édition numérique ne comporte que 263 pages. Même les moins férus de littérature peuvent y trouver leur compte (en l'occurrence, un nombre de pages réduit).

Le personnage de Pierre Mazerat-Déligney est celui d'un anti-héros. Ce roman se veut anti-conformiste et j'espère que vous l'apprécierez comme j'en ai apprécié sa rédaction. Si vous êtes fan d'action, de mystère et d'humour, vous ne devriez pas être déçu.

 

Je vous remercie dès à présent pour l'action que vous pourrez mener en faveur de ce roman.

I need U !!!! Pleeeeeeeeease. 

 

Pour conclure, j'adresse un merci sincère à toutes celles et ceux qui m'ont accompagné dans cette aventure. Et merci, par avance, à celles et ceux qui m'y rejoindront, via sa lecture !!!

Repost 0
Published by ANTONI - dans Mes projets
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 22:00

 

 

 

Challenge anglais

 

Bonjour à toutes et à tous,

nous voici donc réunis pour le premier récapitulatif de cette nouvelle édition du challenge GSTL. J'en profite ainsi pour souhaiter la bienvenue à celles et ceux qui nous rejoignent pour la première fois.

Vous trouverez ci-après le récapitulatif des romans que vous avez lus le mois écoulé dans le cadre du challenge GOD SAVE THE LIVRE. Je vous en prie : installez-vous confortablement car cela va être relativement long.

 

B

Alan Bennett - La mise à nu des époux Ransome : Lilas

Alan Bennett - So shocking ! : Lilas

F

Anne Fine - Le chat assassin s'en va : Sharon

P

Iain Pears - L'affaire Raphaël : Véronique D

S

Alex Scarrow - Times riders : Day of the predator (tome II) : Frankie

Alex Scarrow - Time riders : Code apocalypse (tome III) : Frankie

 

Alors là, je dois dire qu'après la douceur des températures annonçant la fin de l'hiver, il y a la douceur du démarrage de cette quatrième édition du challenge GSTL !!! 

D'emblée, j'ai énormément de regrets de ne pas avoir lu trois romans britanniques lors du mois écoulé. Je viens de laisser passer l'unique occasion de me retrouver en tête pour une fois de mon challenge. Je ne sais si je vais m'en remettre un jour...

 

C'est donc sans surprise que vous allez découvrir le premier classement de cette édition, reflet de vos objectifs personnels.

 

Deux livres lus :

Frankie, Lilas

Un livre lu :

Sharon, Véronique D

 

Je pense (je suis persuadé !) que nous ferons mieux le mois prochain. 

A ce propos, nous avons plusieurs possibilités :

1. Déclencher le feu nucléaire (pour faire le buzz, c'est génial). L'inconvénient, c'est que cela ne devrait pas drainer davantage de chroniques en mars. 

 2. Parler du challenge reconduit pour la quatrième année dans le monde entier.

Alors, que vous soyez sur votre lieu de travail ; en train de courir ; en train de marcher dans la rue, le nez dans votre iPhone 387 S aux mille applis et incapable d'éviter le pauvre type qui se présente face à vous (petite pensée pour mes "amis" parisiens !!!) ; en vacances (y compris dans le camping communal : vous pouvez engager la conversation en faisant votre vaisselle dans les parties communes) ou en boîte de nuit (faudra parler fort !), ne perdez jamais l'occasion d'évoquer l'existence du challenge...

3. Je peux vous payer (pardon ? Ah, ma femme n'est pas fan de cette option. Me d'mande bien pourquoi ???)

4. Comme je travaille sur Paris, je pourrais sans doute courir nu autour de la Concorde, en arborant le logo du challenge sur la fesse droite. (Ah, ma femme est en train de reconsidérer l'option n° 3 !)

5. Attirer du monde supplémentaire en prétendant que certaines guest-stars participent au challenge : Leonardo Di Caprio, Depeche Mode (ce serait le pied !), Zinédine Zidane, Barack Obama, Lady Gaga, Julia Roberts, Christian Jean-Pierre ou Bernard Ménez. (Quoi ? Quel est le problème avec les deux derniers ?)

Tiens ! Ca me fait penser : il faut que je vous apprenne un truc de dingue sur Bernard Ménez... Ah bah non. On s'en fout, en fait !

 

6. Il n'y a pas de point 6.

7. Je peux vous faire à manger. Mais là, franchement, vous ne doutez de rien. Si ma femme venait à apprendre l'existence de ce point, je crois qu'elle serait capable de valider l'option n° 4. Ne jouons pas, merci !

8. Peut-être en faire de la pub' sur livraddict ? Ah bah non, c'est déjà fait !!!

 

Si vous avez d'autres arguments, plus incontournables encore que ceux avancés ci-dessus, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante :

antoni.gstl@mythopointetfaire.

Je vous laisse à vos lectures et vous donne rendez-vous en mars pour la reprise.


See U next time.


Repost 0
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 15:10

 

Challenge anglais

 

Bonjour à toutes et à tous,

comme vous le savez : toutes les bonnes choses ont une fin ! Nous sommes donc parvenus au terme de l'édition 2013 du challenge GOD SAVE THE LIVRE. J'espère humblement qu'il vous aura contenté cette année encore, même si j'ai noté une baisse de fréquentation ces derniers temps. Après tout, on ne peut pas lire que des ouvrages britanniques !!!! 

Aussi, comme certains me l'ont demandé, je reconduis une nouvelle fois ce challenge mais demeure, plus que jamais, ouvert à toute suggestion afin d'améliorer son contenu. Avant de nous tourner activement vers l'édition 2014, il nous faut dresser le bilan de la dernière édition. 

Retrouvons, si vous le voulez bien, le récapitulatif des ultimes chroniques de ce mois de janvier. Cela devrait être assez rapide !

 

C

Agatha Christie - Black coffee : Antoni

Agatha Christie - Les écuries d'Augias : Antoni

F

Ken Follett - Fall of giants : MrsB (Mille pages en VO, un exploit pour achever cette édition, bravo MrsB !)

G
Elizabeth Gaskell - Les amoureux de Sylvia : Lilasviolet 

K

Emma Kennedy - L'énigme du poison putride : Sharon

P

Anne Perry - The Cater street hangman : Frankie

S

Alex Scarrow - Times riders : Frankie

Helen Simonson - Major Pettigrew's last stand : Frankie

Y

Margaret Yorke - Vieille dame en péril : Sharon

 

Voilà qui est fait ! Non, non : je n'en ai pas oublié la moitié.

 

Je vous laisse à présent consulter vos décomptes personnels, lesquels clôturent votre participation au titre de l'édition 2013.    

 

Quatre-vingts livres lus :

Sharon (juqu'où s'arrêtera-t-elle ?)
  
Trente-six livres lus :
Bianca
 
Trente-deux livres lus :
Claire

Vingt-neuf livres lus :
Syl
        
Vingt-sept livres lus :
Mamazerty
   
Vingt livres lus :

Antoni, Enna (je suis enfin un Beatles !!!!!  She loves you, yeah yeah yeah...)

(J'ajoute également que je ne suis pas peu fier de terminer à la hauteur d'Enna, une des premières à avoir rejoint le vaisseau GSTL. Dommage qu'elle ne participe pas cette année car je l'aurais probablement "explosé" ! Tant pis ! Oui, oui, je te mets la pression mais je te rassure, l'amie, je respecte ta décision !!!!!  Encore heureux... )

 
Dix-neuf livres lus : 
Céline, MrsB

Seize livres lus :
Alice
    
Quatorze livres lus :
Aproposdelivres, Lilasviolet
      
Douze livres lus :
Frankie
    
Sept livres lus :
Véronique D

Six livres lus :
Ellettres, Valbouquine
    
Quatre livres lus :
Anne, George
   
Trois livres lus :
PhilippeD

Deux livres lus :
Abo2008, Myrtille, Naëlline, Valou,

Un livre lu (catégorie Dirty Harry) :
Neph,

 

 

Cette année, 377 livres d'auteurs britanniques ont été chroniqués et relayés dans ce challenge. C'est un score honorable. Mais vous le savez : nous pouvons faire beaucoup mieux ! Pour ce faire, nous repartons pour une nouvelle édition. J'espère que vous serez nombreuses et nombreux à me suivre ou à me rejoindre.

 

L'objectif, comme chaque année, est de réunir environ 7 milliards de lecteurs dans le challenge GSTL. L'an dernier, nous n'y sommes pas parvenus.  Qu'à cela ne tienne !

La vie n'est-elle pas, en soi, un défi ? Si ? Très bien, les ami(e)s. Puisque vous y tenez, retournons au charbon. Si vous souhaitez participer à cette nouvelle édition : rien de plus simple. Pour les habitués, je n'ai pas grand-chose à vous préciser, cela fait tellement longtemps que je vous ai laissé les clés du challenge que vous êtes ici chez vous !

 

Pour les petits nouveaux, ce challenge ne doit répondre à aucune contrainte. Vous venez de lire un ouvrage signé d'un auteur britannique (né sur le sol anglais, irlandais, écossais ou gallois ou naturalisé) et souhaitez le voir affiché dans le challenge GOD SAVE THE LIVRE ? Transmettez-moi un petit commentaire avec le lien vers votre article, lequel comprendra le logo du challenge. Et hop ! Il figurera dans le récapitulatif du mois.

 

Alors, parlez-en autour de vous, répandez la nouvelle à travers le Monde entier. Rien que ça. Le challenge GOD SAVE THE LIVRE se poursuit en 2014 et il sera MA-GNI-FI-QUE (enfin, j'espère !!!)

 

 

Afin de pimenter et d'agrémenter vos lectures, j'ai décliné ce challenge en différentes catégories que vous trouvez ci-après :


 

Catégorie Dirty Harry : un livre lu.

 

Catégorie Queen Mom : au moins un livre lu en VO.

 

Catégorie Prince Charles : cinq livres lus.

 

Catégorie Prince William : dix livres lus.

 

Catégorie Lady Di : quinze livres lus.

 

Catégorie The Beatles : vingt livres lus.

 

Catégorie Lady Million : au moins quatre-vingts livres lus .

 

Je pense vous avoir tout dit ! Dès lors, ne subsiste que le plaisir de découvrir de nouveaux auteurs et de faire un bout de chemin ensemble. Le prochain récapitulatif paraîtra début mars et recensera les lectures du mois de février, premier mois de l'édition 2014.

 

Enjoy and see U next time.


 


Repost 0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 21:00

 

 

Challenge anglais

 

Les écuries d'Augias :

      

4ème de couv' :

Les Romains et les Grecs ont eu leur grand héros : Hercule. Les temps modernes ont leur grand détective : Poirot. Mais si Hercule se distinguait par sa force prodigieuse, Poirot, lui, est un cérébral _ les petites cellules grises... Comme son illustre prédécesseur, il va nettoyer les écuries d'Augias, dompter le taureau de Crète, capturer Cerbère... et autres besognes éreintantes. Mais sans bouger un muscle. En réfléchissant. De là à dire que ses exploits surpassent ceux du mythique colosse, il n'y a qu'un pas. Que Poirot hésite à franchir. Après tout, il n'est que l'éblouissant successeur d'un demi-dieu...

Mon avis :

126 pages. Roman publié en 1947.

126 pages pour six intrigues reprenant les travaux d'Hercule, c'est peu. Et c'est d'emblée mon petit regret vis-à-vis de ce livre car je pense que certaines histoires auraient mérité d'être développés un tant soit peu. L'immense Agatha Christie avait probablement matière à nous tenir davantage en haleine.

Ceci excepté, j'ai trouvé cette lecture assez sympathique tant cela me semblait évident de rapprocher les deux héros, au-delà de leur prénom commun. La comparaison est osée mais Poirot n'est-il pas le plus grand détective de tous les temps, après tout ?

De la même façon, ce n'était pas évident de transposer les travaux d'Hercule en Angleterre au vingtième siècle. Pari dans l'ensemble réussi même si, pour les raisons que j'ai évoquées plus haut, cela aurait pu être plus long et, quitte à moderniser le mythe, pourquoi ne pas l'avoir fait dans son ensemble ? Avec six aventures, c'est six de moins que l'original !!! Gourmandise, quand tu nous tiens ! 

Tiens, je viens de me documenter sur la toile, il apparaît que la première publication (1947) faisait état d'un recueil des douze aventures d'Hercule Poirot, intitulé Les travaux d'Hercule !!! Etonnant

Les écuries d'Augias comprennent, outre l'épisode du même nom, Le taureau de l'île de Crète, Les chevaux de Diomède, Les troupeaux de Geryon, Les pommes d'or du jardin des Hespérides et La capture de Cerbère.

Comme je connais mal les épreuves qu'a surmontées le héros Grec, les titres de chaque intrigue ne m'ont pas semblé évidents (dans leur transposition moderne) mais j'avoue une petite préférence pour Le taureau de l'île de Crète (l'histoire de la lente vengeance d'un homme sur un fils soupçonné de démence) et La capture de Cerbère (Poirot y croise une vieille amie, propriétaire d'un restaurant dans lequel un trafic de drogue semble se développer. Un chien terrible garde l'entrées des cuisines. Le détective belge, assisté de l'inspecteur Japp, saura-t-il y faire face ?)

En résumé, je vous recommande cette lecture si vous voulez vous essayer au petit jeu des comparaisons mythologico-policières...!

 

Enna a lu ce livre dans le cadre du challenge GSTL, édition 2011. Le temps passe !

 

Ma note : 3.5 / 5.

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

Black Coffee :

      Black-coffee.jpg

4ème de couv' :

Une demeure isolée dans la campagne anglaise. Un physicien et atomiste de renom, sir Claud Amory, qui vient de mettre au point une redoutable invention guerrière. Autour de lui, son fils Richard et Lucia, sa bru, désargentés et qu'il maintient sous une tutelle autoritaire ; sa soeur, son secrétaire, le valet de chambre et un mystérieux médecin italien de passage.

Voilà ce que découvre Hercule Poirot, invité par le savant, à son arrivée à Market Cleve. Sans oublier, bien sûr, Claud Amory lui-même. Mort empoisonné, après la disparition de la formule...

 

Mon avis :

221 pages. Roman publié en 1999.

Je n'avais jamais entendu parler de ce livre (si l'on fait exception de la chronique de l'un des participants au challenge il y a quelques mois ; vous apprendrez l'identité de la personne en question en fin d'article !).

Je me suis vraiment laissé porter par cette intrigue. A mon sens, Black coffee est un roman sous-côté dans l'oeuvre d'Agatha Christie. Tous les ingrédients du succès sont réunis. Un personnage porteur d'un message ou d'un secret (ici, en l'occurrence, il s'agit d'un physicien qui a mis au point une formule permettant de décupler le pouvoir destructeur d'une arme) ; une situation de huis-clos (tous les protagonistes se retrouvent enfermés dans une salle) ; une mort mystérieuse (notre fameux physicien). Tout porte à croire que le coupable est connu d'avance ? La réponse semblera évidente au commun des mortels (dont je fais partie !). Oui, mais c'est sans compter la perspicacité d'Hercule Poirot, le plus grand détective de tous les temps.

 

 

Le temps des questions :

Qui diable avait intérêt à s'approprier la formule du physicien ? Par extension, pour quelle raison était-il devenu nécessaire de se débarrasser de sir Claud Amory, le vol de la formule ne suffisait-elle pas au bonheur de son nouveau propriétaire ? Comment justifier la présence inopportune à Market Cleve du docteur Carelli, alors qu'il ne s'agit pas du docteur attitré de la famille Amory ? Pour quelle raison Lucia, la femme de Richard, a-t-elle plongé un comprimé de scopolamine dans l'un des cafés servis après le denier repas pris par sir Claud Amory ? Est-elle la meurtrière que recherche le petit détective Belge ? Et si la réalité se voulait autre, qui est le coupable parmi la famille Amory, le personnel de sir Claud et le docteur Carelli ?

Mes amis, vous ne le découvrirez qu'en vous mêlant à l'enquête d'Hercule Poirot et du capitaine Hastings...!

 

Jusqu'ici, il n'y a rien qui vous choque ? Non ? Sûr ? La date de parution du roman, peut-être ? 

Antoni, tu craques ? 1999 alors que cette pauvre Agatha nous a quittés en 1976. Je vous rassure tout de suite : ce n'est pas une erreur.

En effet, à la base, Black Coffee était une pièce de théâtre ! Le huis-clos induit dans cette aventure d'Hercule Poirot, dès lors, ne vous surprendra pas outre-mesure. Cette pièce de théâtre a donc subi une transformation en 1999, à la demande de l'éditeur, sous la plume du romancier Australien Charles Osborne (ironie de l'histoire : le jeune Charles Osborne, aujourd'hui âgé de 86 ans, a joué dans la pièce du même nom, qu'il novellisera donc quelque quarante années plus tard). Déconcertant, non ?

 

Sharon a lu ce roman dans le cadre du challenge GSTL, édition 2012.

 

Ma note : 5 / 5.

 

Ces deux romans, lus dans le cadre du challenge AGATHA CHRISTIE, organisé par George et du challenge GOD SAVE THE LIVRE, sont les 3ème et 4ème romans lus depuis le début de l'année.

 

Repost 0
Published by ANTONI - dans Agatha Christie
commenter cet article
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 22:15

 

 

4ème de couv' :

Lorsque Jocelyne Guerbette, mercière à Arras, découvre qu'elle peut désormais s'offrir ce qu'elle veut, elle se pose la question : n'y a-t-il pas beaucoup plus à perdre ?

Après L'écrivain de la famille, couronné par de nombreux prix, Grégoire Delacourt déroule une histoire folle et forte d'amour et de hasard. Une histoire lumineuse aussi, qui nous invite à revisiter la liste de nos envies.

 

Mon avis :

186 pages. Roman publié en 2012.

Etant très peu féru de littérature française contemporaine, c'est sans surprise que je vous apprendrai que je ne connaissais pas Grégoire Delacourt. Pour autant, son visage ne m'était pas totalement étranger. En effet, j'avais eu l'occasion en mars de l'an dernier de le croiser sur le stand des éditions JC Lattès au Salon du livre de Paris lors d'une séance de dédicaces pour ce livre ! A l'époque, j'avais été marqué par la longueur de la foule qui patientait gentiment devant lui.

Alors, lorsque je suis tombé sur ce livre lors de mon dernier passage au cercle de lecture de mon travail, je peux vous assurer que je n'ai pas hésité longtemps avant de m'en emparer.

L'histoire est simplement belle ; elle peut correspondre à celle de bon nombre d'entre nous : ce qui explique la raison pour laquelle elle a su fédérer autant de lecteurs autour d'elle.

Jocelyne est mariée depuis plus de vingt ans à Jocelyn Guerbette. Elle mène une vie rangée à Arras. Elle tient une petite mercerie à l'activité florissante et, parallèlement, rédige régulièrement des articles sur son blog de loisirs créatifs. Dans sa rue, elle converse quotidiennement avec deux amies qui dirigent le salon de coiffure voisin. Celles-ci s'évadent en rêvant de remporter la prochaine cagnotte du loto.

Et comme le dernier ticket porteur des cinq numéros gagnants a été validé sur la commune d'Arras, les fantasmes vont bon train. Jocelyne n'y échappe pas et dresse la liste de ses envies, celle qui lui permettrait d'assouvir ses passions et de réaliser ses rêves.

Emportée par un mystérieux pressentiment, elle vient faire contrôler son ticket de loto auprès du buraliste et découvre _ sans surprise ! _ qu'elle est l'heureuse gagnante.

 

 

Le champ des possibles s'ouvre alors devant elle mais... certains écueils également. Quel bouleversement dans une existence lorsque l'on a toujours vécu chichement ! Le regard des autres va-t-il changer ? Et le regard de l'être aimé ? Jocelyne peut-elle poursuivre ses activités sans attirer l'attention autour de sa nouvelle fortune ? Partagée entre l'idée d'encaisser un chèque de quinze millions d'euros qu'elle a récupéré à la Française des jeux et celle de le détruire, elle retarde l'échéance en le dissimulant dans sa garde-robe.

 

Comment expliquer aux autres sa réaction ?

Personne ne peut lui venir en aide, à commencer par sa mère, décédée alors qu'elle n'était encore qu'une enfant. Son père se réjouit de la nouvelle... avant de l'oublier six minutes plus tard. Atteint d'une maladie dégénérative, il demande toutes les six minutes à sa fille de lui décliner son identité !

Pourquoi ne pas confier ses hésitations à ses enfants ?

Le fils est bien trop distant. Quant à sa fille, elle l'est également, non par l'esprit mais par les kilomètres qui séparent Arras de Londres, cité bouillonnante où elle officie en qualité de cinéaste amateur.

Et Jocelyn dans tout ça ?

Jocelyne ne veut pas le déranger car il suit depuis peu une formation de contre-maître dans son entreprise afin de gagner, à terme, près de 3 000 € par mois...

 

Jocelyne finira _ je vous rassure ! _ par se décider. Mais ne sera-t-il pas trop tard ? Comme le suggère la 4ème de couverture, n'a-t-elle pas plus à perdre qu'à gagner ?

 

En résumé, cette lecture m'a semblé assez agréable. Elle ne saurait vous laisser indifférente. C'est en cela que je vous recommanderai La liste de mes envies. Car tout un chacun a déjà échafaudé les plans et développé des projets pharaoniques quand l'argent n'est plus qu'une formalité.

Je ne saurai conclure cet article sans vous révéler qu'une adaptation cinématographique est en projet avec Mathilde Seigner dans le rôle de Jocelyne et Marc Lavoine, dans le rôle de Jocelyn.

 

Pour l'anecdote, l'intrigue m'a donné à réfléchir lorsque j'ai découvert le résumé de ce roman. En effet, je vous fais part, en de rares occasions sur ce blog, de mes projets d'écriture. REVERS DE FORTUNE, le manuscrit sur lequel je travaille actuellement, a pour point de départ, un homme qui se retrouve à la tête d'une fortune de 15 millions d'euros après avoir remporté la cagnotte du loto. Déroutant, non ?

Tout le mal que je me souhaite, aujourd'hui, c'est que REVERS DE FORTUNE, en version standard ou numérique, fédère aussi peu de lecteurs que Grégoire Delacourt a su en attirer grâce à son livre !!! 


Ma note : 3.75 / 5.

 

Ce livre est le second roman lu depuis le début de l'année.

 

Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 21:55

 

Challenge anglais

 

Bonjour à toutes et à tous,

Permettez-moi, avant d'entrer dans le vif du sujet de vous réitérer tous mes voeux pour cette nouvelle année, en espérant sincèrement qu'elle soit en mesure de répondre à toutes vos attentes, dans tous les domaines où vous serez engagé(e).

Il est à présent temps de faire une halte dans notre progression et de considérer les lectures du dernier mois de l'année 2013.

Le mois de décembre ! Le mois des fêtes, de la magie de Noël, du partage, de la solidarité, des chocolats, des cadeaux que l'on apprécie (ou non !), de la crise de foie, de la crise de la quarantaine (hein ??? Ah non, rien à voir. Et puis, je ne suis pas concerné, je n'ai que 19 ans, après tout ! ).

 

A propos, puisque nous sommes juste entre nous, avez-vous mangé pendant les fêtes, chez vous ou chez des amis, quelque chose qui vous ait indisposé au point de...

"Hop, hop, hop ! Que se passe-t-il, ici ? Brigade de la bienséance et du politiquement correct.

- Euh... bonsoir, excusez-moi, je ne comprends pas...

- Qu'êtes-vous en train de faire ?

- Ben, mon récap', ça ne se voit pas ?

- Je ne vous parle pas de ça ! Votre déclaration, à l'instant, énoncée comme dans un murmure de sorte que personne n'entende. Mais nous veillons, mon bon monsieur...

- Ahh, ça ! Vous n'y êtes pas. Je demandais simplement à mes amis s'ils avaient bien profité de leurs fêtes de fin d'année et...

- Ne vous payez pas ma tête ! On les connait, les zigotos dans votre genre. Vous voulez qu'on vous repasse l'enregistrement de la séquence ?

- Euh, non, ça ira. Mais vous savez, ce n'était pas grand-chose, non ?

- Bien sûr. Cela commence toujours comme ça mais nous savons, à la brigade, que le dérapage n'est jamais loin. Dans quelques minutes, vous allez demander s'il y avait des raseurs parmi les convives. Une fois la réponse obtenue, vous allez vite dévier sur la famille pour savoir si une belle-mère s'est montrée particulièrement envahissante. Alors que vous le savez : une belle-mère, par définition, enfin, je ne vais pas vous faire un dessin...

- Ah, bah oui, c'est vrai quand on y pense. Donc, je... je fais quoi, là ? Vous allez me verbaliser pour outrage à... A quoi, d'abord ?

- Non. Ca ira, m'sieur. On sait comment peuvent se dérouler les fêtes chez certains. Mais faites attention, tout de même. Vous pouvez continuer votre... votre quoi, déjà ?

- Mon récap' !"

 

La vache ! Je l'ai échappé belle. Je viens d'éviter la première prune de l'année, moi... Belle-maman, je t'embrasse (juste au cas où...).

 

A

Jane Austen - Lady Susan : Antoni

B

J.M. Barrie - Peter Pan : Frankie

Alan Bennett - So Shocking ! : Syl

C

Agatha Christie - Cinq petits cochons : Ellettres

Agatha Christie - Christmas pudding : Syl

Agatha Christie - Le crime d'Halloween : EllettresSyl

Agatha Christie - Le meurtre de Roger Ackroyd : EllettresSyl

Stephen Clarke - God save la France : Antoni

Wilkie Collins - La pierre de lune : Syl

D

Joseph Delaney - Le destin de l'épouvanteur : Sharon

Joseph Delaney - Grimalkin et l'épouvanteur : FrankieSyl

Luke Delaney - Cold killing : MrsB

Sir Arthur Conan Doyle - Une étude en rouge : Syl

E

Christopher Edge - Douze minutes avant minuit : Sharon

F

Anne Fine - Le Noël du chat assassin : Syl

G

Elizabeth Gaskell - Cranford : Syl

Elizabeth Gaskell - Les confessions de Mr Harrison : Syl

Kenneth Graham - Le vent dans les saules : Sharon

Robert Goddard - Par un matin d'automne : Ellettres

Amanda Grange - Le journal du capitaine Wentworth : Claire

Kate Greenaway - A mother goose treasury : Syl

H

Nick Hornby - Slam : Antoni

Anthony Horowitz - La maison de soie : Syl

I

Kazuo Ishiguro - Les vestiges du jour : Ellettres

K

Emma Kennedy - Wilma et l'énigme des coeurs gelés : Sharon

M

Grace McCleen - Le plus beau de tous les pays : Syl

N

David Nicholls - One day : Frankie

P

Anne Perry - Des âmes noires : Syl

Anne Perry - La marque de Caïn : Syl

Anne Perry - Lisson Grove : Anne

Anne Perry - L'odyssée de Noël : Syl

Anne Perry - Meurtres à Cardington Crescent : Claire

Anne Perry - Scandale et calomnie : Syl

Anne Perry - Silence à Hanover Close : Claire

Anne Perry - Un cri étranglé : Syl

Beatrice Philpotts - Les fées du jardin : Syl

Beatrix Potter - Le grand livre animé de Pierre Lapin : Syl

R

Eva Rice - L'amour comme par hasard : Bianca

Chris Riddell - Apolline en mer, tome III : Sharon

Chris Riddell & Paul Stewart - Fergus Bonheur : Sharon

S

Vita Sackville-West - Haute société : Ellettres

Angie Sage - Araminta Spookie, détectives aquatiques : Sharon

Tom Rob Smith - Agent 6 : Syl

T

Anthony Trollope - Quelle époque : Syl

 

Voilà, nous en avons terminé pour ce mois de décembre, le mois des belles-mères et des cadeaux de Noël !!!  Un mois particulièrement dense avec un certain nombre de lectures.

Alors, je dois vous avouer quelque chose. Et là, c'est le moment de gloire !

J'ai échangé quelques commentaires avec une participante du challenge, dont je tairai le nom ici (c'est Syl !), qui m'a envoyé une tonne de liens en décembre. Je lui ai donc fait part de mon fort mécontentement () et lui ai assuré que je travaillais activement à lui réserver un châtiment digne du préjudice subi.

 

J'avais plusieurs possibilités parmi lesquelles :

- passer un week-end avec Hervé Vilard

- dîner dans un restaurant gastronomique en compagnie de Bernard Ménez

- évoquer le Discours de la méthode avec Frank Ribéry

      

- lire la biographie de Justin Bieber

 

Mais je me suis dit que rien de tout cela n'était suffisamment pervers. J'ai donc décidé, en mon âme et (in-)conscience que Syl devrait se rendre sur tous les articles de mon blog et de me laisser un commentaire cohérent sur chacun d'entre eux. Voilààààààààààààà !

Ne me remercie pas, Syl, c'est cadeau.

 

Sans transition, je vous propose désormais de découvrir le nom de la personne ayant produit au moins un article dans le cadre du challenge GSTL ce mois-ci et dont le blog va être mis en lumière ce mois-ci.

And the winner is...

 

 

 

 

Le suspense est insoutenable...

SYL

Incroyable, non ???  Qui aime bien, charrie bien !!!

le plus beau de tous les pays

Comme à chaque fois depuis le début de l'édition 2013, il vous suffit de cliquer sur la photo ou le pseudo du blogueur pour vous retrouver instantanément à l'accueil de son blog. Bonne visite !

 

Saluons également l'arrivée parmi nous d'Ellettres, laquelle fait une entrée remarquée dans le challenge GSTL. En effet, elle a chroniqué pas moins de 6 romans ce mois-ci. Un candidat redoutable, s'il en est, pour l'édition 2014.

 

A ce titre _ et je ne m'adresse qu'à celles et ceux qui ne m'auraient pas déjà répondu le mois dernier : comptez-vous rempiler pour une nouvelle année de challenge ? C'est une question purement logistique (c'est pour faire les badges pour les accès au challenge, recueillir vos adresses personnelles pour les envois de filets garnis en début d'année et tout ce genre de choses...). Merci pour vos réponses.

 

Place à présent à vos décomptes personnels :

 

Soixante-dix-huit livres lus :
Sharon
  
Trente-six livres lus :
Bianca
 
Trente-deux livres lus :
Claire

Vingt-neuf livres lus :
Syl
        
Vingt-sept livres lus :
Mamazerty
   
Vingt livres lus :
Enna
 
Dix-neuf livres lus : 
Céline,
 
Dix-huit livres lus :
Antoni, MrsB

Seize livres lus :
Alice
 
Quinze livres lus (catégorie Lady Di) : 
    
Quatorze livres lus :
Aproposdelivres,
  
      
Treize livres lus :
Lilasviolet
 
Dix livres lus (catégorie Prince William) :
   
Sept livres lus :
Frankie, Véronique D

Six livres lus :
Ellettres, Valbouquine
 
Cinq livres lus (catégorie Prince Charles) :
   
Quatre livres lus :
Anne, George
   
Trois livres lus :
PhilippeD

Deux livres lus :
Abo2008, Myrtille, Naëlline, Valou,

Un livre lu (catégorie Dirty Harry) :
Neph,
   
 
Je crois qu'il est plus que temps que je vous laisse à vos occupations respectives. Je suis épuisé.   
 
 
See U next time...
 
 
Repost 0
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 16:59

 

 

4ème de couv ' :

A 16 ans, Mickey Bolitar, a déjà vécu son lot de tragédies : la disparition de son père, les difficultés de sa mère à surmonter ce choc, l'installation chez son oncle Myron avec qui il ne s'entend pas vraiment. Et le cauchemar ne s'arrête pas là, Mickey et ses amis Ema l'intrépide et Spoon le déjanté se retrouvent mêlés à une affaire de meurtre impliquant leur camarade Rachel... Un choc immense.

Mickey, qui cherche à comprendre les circonstances mystérieuses de la mort de son père et à découvrir ce qui se cache dans le passé de ses parents, ne peut abandonner Rachel et décide de remonter également la piste de son agresseur. Si Mickey n'a jamais hésité à se mettre en danger pour venir en aide aux personnes qu'il aime, il se demande comment les protéger alors qu'il ignore d'où vient la menace. Et s'il y a une chose qu'il a appris dernièrement, c'est que la curiosité se paie cher. Mais n'est-il pas déjà trop tard pour reculer ?

 

Mon avis :

320 pages. Roman publié en 2013.

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas tourné les pages d'un livre signé du "maître de nos nuits blanches", ainsi que le proclame son éditeur français. Je suis tombé dessus dans la catégorie nouveautés au cercle de lecture de mon travail. Oui, je sais : cercle de lecture, cela fait très cercle des poètes disparus pour _ en définitive _ ne désigner qu'une bibliothèque collective !!!  Ceci dit, l'esprit y est avec son intérieur cosy, ses arcades en marbre et ses murs de brique rouge. Comme quoi ! (note pour plus tard : vérifier que la bande de Robin Williams n'est pas venue tourner sur mon lieu de travail à Paris... )

A quelques secondes près est le second opus d'une série dérivée des Myron Bolitar. En effet, c'est son neveu Mickey qui prend les rênes de cette nouvelles aventure. La première fois que l'on a fait sa connaissance en qualité de personnage principal, c'était dans A découvert.

Mickey retrouve ainsi ses amis Ema, Rachel et Arthur, surnommé Spoon. Ema a conservé son look de gothique, Rachel son statut de fille la plus populaire du lycée Kasselton et Spoon... son côté Spoon !!!

Dans ce second roman largement dédié aux ados, Harlan Coben place la belle Rachel au centre des débats. En effet, une fusillade a eu lieu chez elle, la blessant à l'épaule. Sa mère, malheureusement, n'a pas eu la même chance. Atteinte à la tête, elle meurt sur le coup.

Il faut savoir, afin de bien comprendre l'intrigue, que celle-ci fait suite de quelques jours à l'épilogue de A découvert. Il n'y a donc aucun répit pour la bande de Mickey... et pour le lecteur (qui doit vite se remettre à l'esprit le dénouement du premier roman !).

En effet, Mickey et consorts sortent à peine de la boîte de nuit sordide dans laquelle ils ont sauvé la pauvre Angela que, déjà, les forces de police viennent interroger Mickey à son domicile par rapport à la fusillade qui a coûté la vie de Nora Caldwell, la mère de Rachel. Il faut dire que le commissaire Taylor nourrit un vieux contentieux avec Myron Bolitar tandis que Mickey s'est ajouté un ennemi (au lycée comme sur les playgrounds de basket) en la personne de Troy, le fils du commissaire.

Mickey, à ce stade des investigations, n'est évidemment pas aux faits de la situation. Pourtant, tout va s'accélérer lorsqu'il va recroiser la route de la femme chauve-souris et celle du Chauve, l'énigmatique trentenaire qui le suit régulièrement. Tous deux officient pour le compte du refuge Abeona, organisme qui vient en aide aux enfants en très grande difficulté dans leur vie personnelle.

 

Le temps des questions :

Qui a tué Nora Caldwell ? Quelqu'un en veut-il personnellement à Rachel ? Qui sont donc les deux hommes au physique de gangsters sanguinaires qui rendent visite au père de Rachel moins d'une semaine après la tragédie ? Monsieur Caldwell serait-il le commanditaire du meurtre de son ex-femme ? Jusqu'où iront Mickey, Ema et Spoon dans leur quête de vérité ? Que diable vient faire en ville la sublime Angelica Wyatt, actrice mondialement connue ? Pour quelle raison Ema entretient-elle encore le mystère autour de sa famille et refuse-t-elle obstinément que Mickey la raccompagne chez elle ? Pourquoi le commissaire Taylor a-t-il sciemment maquillé les conclusions de l'expertise ballistique qui a fait suite à l'arrestation des deux gangsters ? Constituent-ils un peu trop vite les coupables idéaux ?

 

Vous l'aurez compris : l'intrigue est riche. Ce livre m'a plu. Il se lit rapidement. Un regret toutefois : Myron Bolitar apparaît épisodiquement au coeur de l'histoire mais il n'est qu'un faire-valoir. C'est évidemment le souhait de l'auteur qui a fait de Mickey son héros. Mais attention à ne pas dévaloriser un héros récurrent au profit de son neveu. Myron perd un peu en crédibilité.

Harlan Coben contribue à développer une tendance chez les auteurs de best-sellers : la lecture pour ados. Cet exercice lui convient car il manie l'humour avec une efficacité redoutable. Mais c'est parfois difficile d'accepter qu'un ado (même s'il fait un mètre quatre-vingt-douze) puisse sortir vivant d'une rixe où il est mis en joue par deux hommes sans foi ni loi, déterminés à l'éliminer. Je ne blâmerai pas l'auteur pour cela car ses confrères mettent souvent en scène leur héros en herbe dans des situations aussi périlleuses.

En conclusion, un livre de plus signé Harlan Coben qui nous fait passer un agréable moment de lecture (mais qu'il faudra que je me rémémore le jour où je lirai le troisième opus de la série ).

 

Ma note : 3.75 / 5.

 

Retrouvez mes autres lectures signées de cet auteur dans la rubrique Harlan Coben, sur la gauche de ce blog.

 

Ce roman est le premier livre lu depuis le début de l'année. (logique ! )

Repost 0
Published by ANTONI - dans Harlan Coben
commenter cet article
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 00:01

 

 

 

Bonne année à toutes et à tous !

Que cette nouvelle année vous apporte un peu plus encore que l'année 2013.

Santé, amour, bonheur (grands et petits), rires et moments de joie...

 

A titre personnel, c'est une année qui compte davantage.

En effet, je suis né en 1974. Je vais donc souffler... 20 bougies en 2014 (Je compte comme je veux ! ... Et puis, on a l'âge qu'on mérite !!! )

 

Passez d'agréables moments auprès de celles et ceux qui vous aiment et que vous aimez. Ces moments constitueront assurément vos plus beaux souvenirs. A bientôt.

 

Repost 0
Published by ANTONI
commenter cet article