Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 14:45

 

Challenge anglais

 

4ème de couv' :

Un château maléfique, une silhouette enveloppée d'une cape noire, quelques gouttes de sang sur la neige...

Il n'en faut pas plus pour que surgisse devant nous le visage effrayant du Prince des Ténèbres : le comte Dracula.

 

 

Mon avis :

507 pages. Roman publié en 1897.

Avant même la couverture, ce livre m'a effrayé. 507 pages, écrites en taille minuscule. Et puis non, ce livre se lit très rapidement. Autant vous le dire tout de suite, si je n'ai jamais lu ce roman, si je n'ai encore jamais regardé la moindre adaptation cinématographique de cette oeuvre, je peux vous affirmer que j'ai adoré.

  

Ce livre a plus d'un siècle et est toujours aussi impressionnant.

 

Tout d'abord, j'ai apprécié la façon de mener l'histoire. En effet, chaque personnage, que l'on découvre au fil des pages, tient un journal personnel. Et c'est à travers ces confidences et ces témoignages successifs que Bram Stoker nous embarque dans cette aventure fantastique.

L'on fait donc connaissance de Jonathan Harker, un solicitor, un clerc de notaire chargé d'aller régler la vente d'une maison londonienne auprès de son nouveau propriétaire, un comte reclus dans un château en plein coeur de la Transylvanie.

Je ne vais pas m'étendre sur l'intrigue de ce classique. Toujours est-il que le pauvre garçon, traumatisé par sa curieuse (doux euphémisme !) expérience chez le comte, parviendra à rentrer en Angleterre, marié à Mina Murray et trouvera des alliés de poids en les personnes des docteurs John Seward et Abraham Van Helsing. C'est d'ailleurs ce dernier qui dirigera le groupe (avec Lord Godalming et Quincey Morris) chargé de réduire au silence le terrible comte Dracula.

Voilà, je n'en écris pas plus, pour ménager le suspense, comme toujours.

 

Je préfère profiter de l'occasion qui m'est donnée ici pour rétablir certaines vérités ou apporter quelques précisions sur le mythe Dracula (et tordre ainsi le cou à quelques idées préconçues) :

- les phobies du comte sont : la fleur d'ail, la croix (un répulsif très efficace) et, plus généralement toutes les références à Dieu.

- il dort le jour et se réveille dès le coucher du soleil.

- il peut se transformer en chauve-souris, en loup, en chien ou disparaître sous un épais brouillard (les autres transformations sont donc fantaisistes)

- il ne peut être introduit dans un nouveau lieu sans y avoir été invité par son résident (aucune effraction possible)

- son regard est flamboyant et hypnotise ses proies

- si ses canines sont proéminentes et qu'il en use pour sucer le sang de ses victimes, ces dernières (en évoquant la gent féminine) n'éprouvent pas de plaisir durant cette scène d'horreur.

 

Le plus important, à présent : comment tuer un vampire ?

- une balle ? Oui, mais pas en argent. Il suffit qu'elle soit bénite.

- un pieu ? Oui, planté en plein coeur.

Et c'est tout ? Non, une fois cette opération effectuée, il faut également lui trancher la tête (pour purifier son âme ainsi que celles de ses victimes, condamnées à la damnation éternelle tant qu'il n'a pas été éliminé)

 

Bon, j'en ai assez écrit, je pense. Je vous invite, par conséquent, à succomber au charme envoûtant du comte. Ne vous en faîtes pas, cela se passe plutôt bien.

Remarquez : lorsque le soir venu, on referme ce livre entamé et que l'on commence à se retourner au moindre bruit suspect, on peut affirmer que Bram Stoker a réussi dans son entreprise et que les critiques ne sont pas loin de la vérité en qualifiant cet ouvrage de classique de l'épouvante.

 

Des films sur le sujet, il y en a des dizaines et des dizaines. Je ne mettrai pas de bandes-annonces pour ne pas heurter la sensibilité des plus jeunes. Pour autant, je pense (en me rangeant à l'avis du plus grand nombre) que Christopher Lee et, plus loin de nous encore, Bela Lugosi, sont les acteurs qui ont le mieux campé le rôle du comte et lui ont donné ses lettres de noblesse.

 

 

          

 

 

Retrouvez d'autres avis ici : AlexielleBlancheCéline, Frases-2-livres, Iluze (très, très jolie couverture !),  Lyra Sullyvan,  Mariiine (j'ai toujours un doute avec le nombre de i !!!), Olya,  Oxymores,  StemilouStrawberry et Valériane (lu dans le cadre du challenge GOD SAVE THE LIVRE).    

 

Voilà. A présent que j'en ai terminé avec cet article, je vais me faire un week-end Bisounours et Teletubbies, j'en ai bien besoin !!!! 

 

Ma note : 4.5 / 5.

 

Ce livre, dévoré (humm, humm !) dans le cadre du challenge GOD SAVE THE LIVRE, est le 12ème lu depuis le début de l'année.

 

Repost 0
Published by ANTONI - dans Bram Stoker
commenter cet article