Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 13:00

 

Challenge-new-york-en-litterature---well-read-kid

 

4ème de couv' :

Renvoyé de son école, Holden Caulfield, jeune garçon new-yorkais, vagabonde pendant quelques jours dans la grande ville, en proie au mal de vivre. C'est cette brève odyssée que nous raconte J.D Salinger, jouant en virtuose du langage moderne.

Son héros, mélange de tendresse et d'humour, de pudeur et de vulnérabilité, est particulièrement attachant.

 

 

Mon avis :

256 pages.

Je n'irai pas par quatre chemins. Quelle déception !

Je ne m'attendais pas du tout à ça en basculant la page de couverture ! C'est triste à admettre mais cela ne m'a pas intéressé du tout.

On suit donc Holden Caulfield dans ses pérégrinations au coeur de la mégalopole new-yorkaise. Si la grosse Pomme sert de toile de fond à l'histoire, elle n'est qu'une passante insignifiante dans son parcours tant l'intrigue aurait pu être transposé n'importe où.

 

Caulfield incarne l'anti-héros par excellence : jeune, pusillanime et couard.

 

Ce qui m'a gêné, entre autre choses, c'est qu'à plusieurs reprises, je me suis demandé à quel moment cela allait véritablement commencer. La quatrième de couverture loue la plume de Salinger qui a su employer le "langage moderne". Alors, c'est vrai, ce roman a été publié en 1951. C'est également vrai qu'il a été vendu à plus de soixante millions d'exemplaires. Il a profondément marqué une époque... à mon sens révolue au moment où je rédige cet article...

 

En effet, le style employé a alourdi sensiblement les pages que j'ai dû tournées non sans difficulté. Imaginez qu'à chaque page ou presque, Salinger a ponctué nombre de ses phrases par les groupes de mots suivants : "et tout", "ou quoi", "ni rien". Personnellement, j'ai trouvé ça pénible à lire.

 

Autre élément : Salinger avance un argument et nous prend au dépourvu en l'abandonnant la minute suivante. Je n'entrerai pas dans les détails mais alors qu'il se livre à une description d'un lieu ou d'un personnage, il fait prendre une autre direction à Holden. La question se pose alors : ce fait enrichit-il l'histoire ? A quoi cela servait-il d'en parler ?

 

Je suis critique mais ces errements contribuent probablement à souligner les errances du personnage principal. Enfin, je me suis rassuré comme ça.

En résumé, cela ne m'a globalement pas emballé. J'en serais presque navré.

 

Malgré tout, ce n'est pas parce que je n'ai pas apprécié ce livre que je ne vais pas apporter une précision. Pendant près de 210 pages, je me suis demandé quel pouvait être le rapport entre l'histoire et son titre. Et enfin la réponse, à travers le message essentiel du roman, que je vous livre ci-après :

 

"Je me représente tous ces petits mômes qui jouent à je ne sais quoi dans le grand champ de seigle et tout. Des milliers de petits mômes et personne avec eux _ je veux dire pas de grandes personnes _ rien que moi. Et moi je suis planté au bord d'une saleté de falaise. Ce que j'ai à faire c'est attraper les mômes s'ils s'approchent trop près du bord. Je veux dire s'ils courent sans regarder où ils vont, moi je rapplique et je les attrape. C'est ce que je ferais toute la journée. Je serais juste l'attrape-coeurs et tout. D'accord, c'est dingue, mais c'est vraiment ce que je voudrais être. Seulement ça. D'accord, c'est dingue."

 

Ce court extrait, si l'on excepte les répétitions, m'a plu car c'est la seule fois du roman qu'Holden ouvre son coeur. Le constat sera peut-être un peu candide mais ne l'est-il pas un peu, notre jeune ami ?

 

Jérome David Salinger s'est éteint dernièrement, le 27 janvier 2010, à l'âge de 91 ans. Depuis peu, la rumeur fait état d'une possible adaptation cinématographique de son plus grand succès littéraire. Patientons, donc... (ma curiosité pourrait sans doute l'emporter sur la déception du moment !)

 

Bien. Je ne vous quitterai pas avant de vous inviter à aller consulter les avis d'autres lecteurs : Géraldine, Ouh la vilaine (je la rejoins totalement dans sa critique), Krol (qui l'a adoré !), Reveline, Messaline, Amandine, Touteseule, Karine:-), Esmeraldae (encore moins sympa que moi !!!), Chaplum, Cynthia, Gaya et dernièrement, Prof (qui ne l'a même pas terminé, c'est dire !!!).   

 

Ma note : 2 / 5.

 

Ce livre, lu dans le cadre du challenge NEW YORK, organisé par Emily, est le 14ème roman lu depuis le début de l'année.

 

 

 

 

Repost 0
Published by ANTONI - dans J.D Salinger
commenter cet article