Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LE BLOG D'ANTONI
  • LE BLOG D'ANTONI
  • : Ce blog vous permet de découvrir mon premier roman et plus généralement ma passion pour l'écriture.
  • Contact

Ce que je lis aujourd'hui

 

 

 

* * * * * * * * * * * * * * * * * * *

 

 

 

   

Recherche

J'Y PARTICIPE

 

 

25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 22:00

 

Saratoga-woods-elizabeth-george.jpg

 

4ème de couv' :

 La jeune Hannah Armstrong possède un étrange pouvoir. Elle entend les pensées des autres, leurs "murmures", comme elle les qualifie. Un jour, elle comprend que son beau-père vient de commettre un meurtre. Pour la protéger, sa mère décide de l'envoyer sous une nouvelle identité sur l'île de Whidbey, au large de Seattle. Malheureusement, une fois sur place, rien ne se passe comme prévu pour celle qui se fait désormais appeler Becca King. La personne censée l'accueillir ne l'attend pas au débarcadère. Et ne s'y présentera jamais.

Livrée à elle-même, Becca doit dorénavant se débrouiller seule, dans un endroit qu'elle ne connaît pas et dont les habitants, comme elle ne tarde pas à le découvrir, semblent tous receler une part d'ombre...

 

Mon avis :

423 pages. Roman publié en 2013.

C'est la première fois que je tourne les pages d'un roman signé Elizabeth George, la romancière mondialement connue. Autant dire que je suis un profane en la matière. Apparemment, c'est également la première incursion pour elle dans l'univers du "roman pour ados". Quand j'ai découvert le thème du livre, j'ai bondi de joie (au sens figuré, naturellement !!!) : Hannah Armstrong ou Becca King, son nom d'emprunt, parvient à lire dans les pensées des autres. C'est un pouvoir qui m'a toujours subjugué. Imaginez donc toutes les possibilités. Et notamment l'aliénation de l'hypocrisie, du mensonge et de la trahison.

Je me suis donc projeté dans cette aventure avec un enthousiasme non feint.

Et là : DECEPTION.

Je suis navré : je ne suis pas très tendre dans mes chroniques du moment.

 

Le rythme est assez lent et je n'ai pas du tout adhéré à l'idée de départ : Hannah Armstrong, parce qu'elle lit dans les pensées, est en danger car son beau-père le sait et qu'elle a deviné qu'il avait tué un homme. Sa mère décide alors de lui faire quitter sa ville et sa vie de toujours pour l'île de Whidbey, située au large de Seattle. Qu'empêchait sa mère de fuir, certes, mais en prévenant les autorités du danger que représentait son mari pour les autres ??? Pour tout vous dire, j'ai éprouvé les pires difficultés à me départir de ce mauvais postulat.

 

Toujours est-il qu'à son arrivée sur l'île, Becca se retrouve rapidement seule suite au départ de sa mère. Elle finit par rejoindre la maison de Carol Quinn, la personne chargée de la recevoir. A peine a-t-elle foulé sa pelouse qu'elle découvre que Carol Quinn est décédée. Elle se réfugie alors chez Debbie Grieder, une femme marquée par le décès accidentel de sa fille. Becca s'inscrit au lycée de la ville et tisse un lien avec Derric Mathieson, un garçon noir originaire d'Ouganda, croisé à plusieurs reprises lors de son arrivée à Whidbey. En apparence, tout se passe bien dans le meilleur des mondes possibles, à ceci près que le père adoptif de Derric n'est autre que le shérif adjoint de l'île.

Ajoutons à cela que Becca s'attire rapidement les foudres de Jenn Mc Daniels, auto-proclamée girlfriend de Derric, que cette même Becca fréquente un dénommé Seth, un adolescent marginal qui a fui l'école et est accusé à tort de consommer de la drogue. Alors, quand tout ce petit monde se retrouve à Saratoga Woods, la forêt voisine, et que Becca découvre le corps inanimé de Derric au fond d'un ravin, les soupçons ne tardent pas à se focaliser sur la personnalité mystérieuse de la dernière arrivée sur l'île...

     

Ce sera difficile pour moi de pousser plus avant mon argumentation sans trahir le dénouement de l'intrigue.

Tout juste puis-je vous annoncer que ce livre constitue la première étape d'une série dans laquelle interviendra régulièrement Becca King. Dommage car cela va de soi que toutes les questions soulevées ne trouveront pas nécessairement de réponse dans les ultimes pages de Saratoga Woods...

 

Afin, le cas échéant, de me déjuger, je vous invite à aller consulter les billets des autres lecteurs de ce roman : Luna (qui a bien aimé), Pampoune (laquelle est un peu moins enjouée), Prof (qui a bien aimé également).

Vous vous en apercevez : les avis sont partagés. Une seule solution : lisez ce livre et faites-vous votre propre impression ! 

 

Je profiterai ici, malgré mes quelques réserves, de cette occasion pour remercier Laura pour cet envoi, lequel m'aura tout de même permis de découvrir un auteur encore inconnu pour moi. Je reviendrai certainement plus tard vers l'un de ses livres...

 

Pour les fans inconditionnels de l'auteur _ et je sais qu'il y en a ! _ je vous propose de cliquer sur sa photo : elle mène à un lien vers son site officiel, en anglais of course !   

 

Ma note : 2.5 / 5.

 

Ce roman est le 8ème livre lu depuis le début de l'année.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pampoune-lectures 29/04/2013 17:15

Ce n'est pas que je n'ai pas aimé ce roman mais je n'ai pas pris un plaisir sans borne à la lecture. Et puis je n'aime que moyennement les séries, surtout quand il faut attendre avant d'avoir la
suite.

ANTONI 29/04/2013 20:19



Salut Pampoune, je découvre tardivement ton commentaire mais j'attendais beaucoup de cette lecture et je suis, je crois, légitimement déçu. Elizabeth George semble être une sommité dans son art
et je pense qu'elle s'est perdue ici. Et, comme tu le soulignes astucieusement, attendre une suite (alors que l'on n'a pas été transporté) confine à la déception sous-jacente qui en découlera
inévitablement. Pour exemple, j'ai mis trois siècles et demi à lire la saga Harry Potter. Il me reste le dernier tome à lire : l'avantage, c'est que je n'ai pas besoin d'attendre !!!


Les séries créent une envie mais surtout un manque.


Merci de ton passage ici et à bientôt...



Véronique D 26/03/2013 18:39

Et de un pour moi avec un petit livre, La disparue de noël de Anne Perry, je vais essayer de faire mieux le mois prochain... Bonne soirée!
http://vdujardin.com/blog/anne-perry-disparue-noel/

ANTONI 07/04/2013 15:49



Salut Véro, lecture prise en compte dans mon récap'. J'espère que celui-ci sortira demain ?!? Bonne fin de journée...



Sharon 25/03/2013 22:44

Comment dire ? J'ai lu un roman de cette auteur, et je l'ai beaucoup aimé. J'ai essayé d'en lire d'autres, je me suis demandé pourquoi j'avais aimé le premier.

ANTONI 25/03/2013 22:51



Toujours la première à réagir à mes chroniques, Sharon !!!!


Je n'ai pas ton expérience car c'est mon tout premier roman signé Elizabeth George mais là, c'était difficile pour moi de masquer ma déception. Et encore, je n'ai pas mentionné les avis sur
amazon concernant ce livre : ils sont édifiants.


Aujourd'hui, c'est classique de la littérature anglaise : le monde perdu, de Conan Doyle. Pas mal pour le moment.


Bonne fin de soirée. Et ne passe pas trop de temps sur tes copies, hein ?!?